Les anomalies du bassin: sources de complications à l’accouchement 

Les anomalies du bassin: sources de complications à l’accouchement 

On a coutume d’entendre qu’une femme qui a un bassin large accouche facilement et une femme qui a un bassin rétréci accouche difficilement. C’est pour signifier que le bassin est important pour un bon déroulement de l’accouchement. Pendant la grossesse, les degrés de mobilité du bassin augmentent. Bien que le bassin soit sollicité au moment de la grossesse et l’accouchement, des maladies peuvent affecter son bon fonctionnement :  arthrose, maladie inflammatoire rendant pénible un accouchement. Les anomalies du bassin compliquent l’accouchement par voie basse.

Le bassin ou pelvis est une ceinture osseuse située sous l’abdomen qui soutient la colonne vertébrale. Le bassin est divisé en deux régions :  le grand bassin et le petit bassin. Le bassin n’est pas qu’un simple tube. Il a un rôle principal qui est de supporter le poids du haut du corps. Il protège les organes génitaux internes, les os, la vessie..

Les anomalies peuvent cependant siéger à tous les niveaux du bassin: anomalies de dimensions, anomalies de forme ou d’inclinaison. Le petit bassin ou cavité pelvienne constitue le passage du nouveau-né lors de l’accouchement. 

Le bassin est le lieu d’insertion de différents muscles: les muscles de la paroi abdominale, les muscles des fesses et les muscles du dos. 

Chez la femme enceinte les dimensions du bassin et les détroits  sont importants pour le passage du bébé. 

Les problèmes du bassin peuvent être :

– une anomalie congénitale du bassin : bassin généralement rétréci, bassin transversalement rétréci, bassin limite.

– une fracture du bassin : elle peut toucher l’os. Elle peut être causée par un choc violent ou un accident.

– des douleurs de la hanche: elles sont le plus souvent liées à l’arthrose.

– une névralgie pudendale: elle est caractérisée par une douleur chronique. Elle peut être aussi causée à la suite d’un accouchement. 

– des mouvements du bassin lors des accouchements. Ces mouvements peuvent avoir des répercussions sur le bassin comme la réduction du détroit inférieur ou supérieur du bassin. Suite à un  accident ou une chute, le bassin peut être déformé. Avec l’accouchement, le bassin est modifié  et il faut le refermer pour renforcer les muscles. 

Conseils 

Toute grossesse doit bénéficier d’un suivi prénatal chaque mois jusqu’à l’accouchement.

La consultation à terme permet d’apprécier le bassin obstétrical et d’établir le pronostic de l’accouchement et de prendre les précautions y relatives en cas d’anomalies.

Une activité physique permet d’améliorer la souplesse du bassin.

Pr Charlemagne Ouedraogo

Gynecologue Obstetricien

actusantemag

Site santé

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :