OBÉSITÉ : 40 ans, l’âge critique de prise de poids chez la Femme

OBÉSITÉ : 40 ans, l’âge critique de prise de poids chez la Femme

Ce sont de nouvelles directives qui visent à prévenir l’obésité spécifiquement chez les femmes d’âge mûr, qui viennent d’être publiées par ces experts du Cedars-Sinai Medical Center (Los Angeles). Des recommandations publiées dans les Annals of Internal Medicine qui sensibilisent les femmes à cette fenêtre critique de prise de poids mais appellent également les médecins à une meilleure surveillance et gestion du poids chez leurs patientes d’âge moyen et d’âge mûr.

Les femmes âgées de 40 à 60 ans bénéficient donc de nouvelles directives nationales (américaines) visant à prévenir la prise de poids excessive pouvant entraîner des maladies graves. Des directives publiées en réponse à la prise de poids plus élevée et à la prévalence croissante notamment aux Etats-Unis, de l’obésité des femmes dans cette tranche d’âge : « Plus des deux tiers des femmes d’âge moyen sont en surpoids ou obèses. Étant donné le risque accru de prise de poids chez les femmes au milieu de la vie, il existe un besoin critique d’intervention visant à prévenir l’obésité et l’ensemble des comorbidités associées », résume l’auteur principal, le Dr Kimberly D. Gregory, du département d’obstétrique et de gynécologie du Cedars-Sinai.

Une meilleure gestion du poids, des approches en cas d’obésité

Une large analyse : Ces experts participent à la Women’s Preventive Services Initiative (WPSI), qui a élaboré ces recommandations basées sur l’examen d’essais cliniques impliquant près de 52.000 femmes d’âge moyen. Avec un objectif principalement de prévention, ces nouvelles directives encouragent fortement les professionnels de santé à aborder avec leurs patientes et le cas échéant,  le problème de la prise de poids et du risque d’obésité.

La quarantaine, un âge critique pour la prise de poids : l’analyse révèle en effet que

c’est à partir de 40 ans que s’accélère la prise de poids,en moyenne chez les femmes, et que cette prise de poids suit une progression d‘environ 1,5 kilo chaque année. A partir de 40 ans, le risque de transition vers un IMC associé au surpoids ou à l’obésité est élevé, et implique la nécessité d’une meilleure gestion du poids et bien avant le développement d’une obésité.

« Les femmes sont plus à risque d’obésité en raison de la ménopause et des changements physiologiques liés à l’âge », explique le Dr Amanda Velazquez, spécialiste en médecine de l’obésité au département de chirurgie. « Une prise de poids importante est associée à un risque sérieux de maladies cardiovasculaires, d’hypertension, de diabète de type 2, de stéatose hépatique et de nombreux cancers. C’est pourquoi il est essentiel de limiter la prise de poids ».

Quelles approches ? Parfois de simples conseils de mode de vie permettent de prévenir la prise de poids chez les femmes d’âge mûr. L’adhésion à une alimentation équilibrée et la pratique régulière d’une activité physique permet d’éviter cette prise de poids modeste mais régulière au fil des années. Des conseils nutritionnels et la prescription si besoin de médicaments de perte de poids peuvent également aider. Enfin, pour les femmes souffrant d’obésité sévère (soit IMC >à 40), la chirurgie bariatrique peut être une option à envisager.

Source : santelog.com

actusantemag

Site santé

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :