Riche en vitamines C et B6, le côcôta est un fruit plein de vertus

Riche en vitamines C et B6, le côcôta est un fruit plein de vertus

Saba senegalensis est une espèce de plantes de la famille des Apocynaceae. Son fruit est appelé laaré (en soussou de Guinée), zaban (en bambara ou dioula), malombo ou makalakonki (dans le bassin du Congo), maad (en wolof), made (en français d’Afrique), wèda (en mooré), côcôta (en Côte d’Ivoire), mkonkar (en manjaque) et chini (en téké dans le sud-est du Gabon).

Le made est une espèce de lianes sauvages qui pousse dans les savanes africaines et qui est cultivée comme un arbuste. C’est une espèce à écorce gris foncé, à feuilles entières opposées aux limbes elliptiques ou ovales.

Son fruit est une coque globuleuse qui contient des graines enrobées de pulpes jaune orangé très moelleuses, juteuses, acidulées et sucrées. On peut déguster le fruit tel quel ou l’assaisonner avec du sucre, du sel et du piment. Mélangées avec de l’eau et du sucre, les pulpes donnent un délicieux jus. Il est riche en vitamine C, en thiamine, en riboflavine, en niacine, et en vitamine B6.

En Afrique de l’Ouest, on récolte le fruit lors de la saison des pluies, c’est-à-dire de mai à août.

En médecine, les racines de cette espèce sont utilisées dans les soins de la stérilité féminine et la macération des feuilles permet de lutter contre les vomissements et les maux de ventre, le latex contre la toux et la tuberculose.

Source : afriquefemme.com

actusantemag

Site santé

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :