Dr Kéba Tamba, nutritionniste : “Il y a une technique qu’on doit respecter pour la grillade de la viande…”

Dr Kéba Tamba, nutritionniste : “Il y a une technique qu’on doit respecter pour la grillade de la viande…”

Le Docteur Kéba Tamba trouvé dans son cabinet Cap-Santé sur la route du rond-point Case-Ba est formel. Mis à part son apport en protéines,  la valeur nutritive de la viande est négligeable. Telle est la position défendue par le pharmacien nutri-thérapeute au cours de l’interview accordée à Seneweb. Il argumente. La consommation excessive de viande augmente conséquemment des acides dans l’organisme. L’accumulation de ces acides accroît les risques de survenue de maladies.  Le jour de la Tabaski, il recommande de  consommer la viande avec beaucoup de légumes et d’oignons qui réduisent l’acidité. Il déconseille de griller la viande avec du beurre, de la graisse jusqu’à ce qu’elle noircisse.  

Docteur la Tabaski, c’est aussi un festin de viande de mouton. Quels sont les avantages au plan de la nutrition ?  

Si on doit parler des valeurs nutritionnelles de la viande, on fait référence aux protéines. Aujourd’hui, il y a beaucoup de choses à revoir sur les protéines, surtout celles animales. Malheureusement ce sont des aliments qui après métabolisation, nous mettent beaucoup d’acides dans l’organisme.  Ces acides, il faut le dire, sont très néfastes pour la santé de l’être humain. Je ne peux personnellement pas parler de valeur nutritionnelle de la viande  parce que tout simplement, il y a beaucoup plus d’inconvénients  à consommer cette viande, si l’on juge les  bénéfices par rapport à notre santé. Les protéines animales sont des nutriments qui nous posent beaucoup de problèmes de santé.  Le produit fini de leur métabolisme sont des acides très forts  qui sont souvent à l’origine de la perturbation  du fonctionnement de beaucoup d’organes dans notre corps.

On sait surtout que pendant la Tabaski, on mange beaucoup plus de viande que d’habitude. Est-ce que cela expose plus le consommateur aux dangers que vous venez d’évoquer

 La forte consommation de viande qui est notée pendant la Tabaski va forcément induire  beaucoup d’acides dans l’organisme. Cet excès augmente les risques de survenue de maladies. 

Et quels sont ces dysfonctionnements ?

Tout d’abord,  il y a un inconfort digestif. Sur ce plan, les problèmes sont nombreux. On peut citer des constipations, des nausées, des diarrhées, des vomissements, des ballonnements… Tout cela est lié à la forte consommation de viande. Cela est valable en dehors de  la période de la Tabaski. 

 Il faut préciser que les quantités de viande consommées ne contribuent pas à l’amélioration de la santé. Bien au contraire. Ces quantités anéantissent notre organisme. 

L’excès de viande affaiblit le système immunitaire

Est-ce que ce métabolisme peut entraîner la survenue d’autres maladies ?

Déjà, l’excès de viande est mauvais pour la santé et le système immunitaire. Il l’affaiblit.  C’est un ennemi à notre microbiote car tout le monde doit le savoir. Sur le long terme, l’acidité peut être la base de la maladie. Donc, au-delà, de la Tabaski,

malheureusement  nous créons en permanence, les conditions d’affaiblissement de notre organisme.

La consommation répond à un principe très simple. Il n’est pas dit qu’on ne doit pas manger de la viande. On peut en prendre, mais suivant une formule qui peut réduire l’effet néfaste de la consommation. Cela veut dire,  qu’il y a des aliments qui sont destinés au bon fonctionnement du corps. Il faudrait qu’ils soient beaucoup plus présents dans l’alimentation. Autrement dit, il faut mettre beaucoup de légumes, associés avec la viande et réduire l’acidité. L’oignon est un excellent aliment.

Et les épices, les bouillons

Je ne crois pas que les bouillons soient l’objet de cette communication. Tout le monde sait  que ce sont des produits à ne pas mettre dans le corps humain. Il y a cependant des épices de qualité qui doivent facilement remplacer les bouillons. Il y a par exemple de bonnes herbes qui sont d’un apport nutritionnel très conséquent.  Il faut donc en consommer mais avec une cuisson qui va amollir la viande.  Cela va permettre pendant la mastication d’avoir des maux de dents. Si la  viande n’est pas bien cuite, on a tendance à ne pas bien mastiquer  et les fibres entrent dans les espaces entre les dents  et ce n’est pas bien pour la santé dentaire.

“Le corps humain a des capacités digestives très limitées”

Avez-vous des conseils à donner pour la grillade

 Il y a une technique qu’on doit respecter pour la grillade, il faut éviter que le four prenne la flamme parce qu’elle va noircir la viande  qui va contenir des substances cancérigènes qui sont déconseillées. Il faut éviter de mettre de l’huile ou du beurre sur le feu. Il faut prendre des morceaux très fins. Il faut éliminer les parties qui ont beaucoup de graisse. Autrement, il faut griller sans huile ni graisse, ni beurre et éviter que la viande noircisse.

L’apport par rapport à la viande n’est pas trop important.  C’est un aliment qu’on peut éviter pour avoir une bonne santé  quel que soit le mode de cuisson que vous utilisez, le produit fini reste le même. Il s’agit des acides qu’on aura après la métabolisation.  Le seul avantage se trouve au niveau de la facilité de la mastication.  Quand on avale les morceaux, on aura des difficultés de digestion. Il faut donc penser à cuire un peu la viande avant de la griller pour ramollir un peu les fibres. Pour le repas du jour, il faut vraiment cuire à fond et y aller avec modération…

On constate que toute la journée de la Tabaski, et des jours après, les Sénégalais ne consomment que de la viande. Quels sont les risques

Il faut en consommer mais avec beaucoup de modération. C’est un jour de fête, la viande est disponible. Mais le corps n’en a pas trop besoin. Il faut donc tenir compte des capacités du corps humain. Il a des capacités digestives très limitées. La surcharge aboutit à des dysfonctionnements et chaque personne a ses propres capacités.

“Le conseil que je donne, c’est de préparer un  bon jus de citron”

Et par rapport aux accompagnements, qu’est-ce que vous recommandez comme boissons, du chaud, des sodas ?

Les sodas ne sont pas recommandées même les autres jours. Le conseil que je donne, c’est de préparer un  bon jus de citron. Il faut presser et mélanger avec de l’ananas frais parce que c’est la période et rajouter un peu de miel pour changer un peu le goût du sucre. C’est un jus délicieux, qui va vous permettre de bien digérer et d’éviter les ballonnements. Ce jus réduit également l’acidité de la viande. Il faut aussi noter que les jus locaux hyper sucrés répondent aux mêmes principes que les Sodas. 

“On ne mange pas les fruits après un copieux repas on les mange avant. Il faut commencer avec d’abord  les fruits, ensuite  les légumes et enfin la viande”

La consommation de fruits est souvent recommandée. Durant cette période de fête quels sont les fruits que vous conseillerez de consommer

 Tous les fruits. Une bonne alimentation, c’est un maximum de fruits et de légumes. Sauf qu’on ne les mange pas  les fruits en dessert comme on le fait au Sénégal. On ne mange pas les fruits après un copieux repas on les mange avant. Il faut commencer avec d’abord  les fruits, ensuite   les légumes et enfin la viande.  Les fruits, après un estomac rempli, n’ont pas les effets escomptés. Ils sont bloqués et leur sucre transformé en alcool qui va malheureusement affecter le foie. Et, c’est dangereux pour la santé.

 Avez-vous d’autres conseils à donner

 C’est la fête. On va manger de la viande. Mais il faut le faire modérément en l’accompagnant avec des légumes et des fruits.

Source : seneweb.com

actusantemag

Site santé

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :