Anticoagulation orale dans la fibrillation atriale : un traitement à vie ? 

20220123_014055

Les indications d’anticoagulation orale (ACO) dans la fibrillation atriale (FA) découlent de la stratification du risque d’accident vasculaire cérébral (AVC) et du score CHA2DS2-VASc. Dans certaines situations, la question est parfois envisagée d’une prescription transitoire des ACO.

Les recommandations ESC 2020

Les recommandations 2020 de la Société européenne de cardiologie (ESC) sur la prise en charge de la FA indiquent, dans un souci de simplification et de pédagogie, que la prise en charge doit se faire en respectant l’acronyme “ABC”, le “A” étant relié à l’anticoagulation pour prévenir le risque d’accident vasculaire cérébral. La prise en charge reste similaire à ce qui est proposé depuis plusieurs années, basée sur le score CHA2DS2-VASc, avec une anticoagulation orale qui est recommandée lorsque ce score est ≥ 2 chez les hommes et ≥ 3 chez les femmes. L’anticoagulation peut être envisagée lorsque le score est à 1 chez les hommes et 2 chez les femmes [1]. En l’absence de contre-indication, les anticoagulants oraux directs (AOD) sont préférables aux antivitamines K (AVK) du fait de leur bénéfice clinique et de leur praticité.

Il n’est aucunement fait mention dans ces recommandations de la durée du traitement, ce qui témoigne du fait que cette stratégie est envisagée pour le long cours. Comme il est difficile en médecine d’employer les termes “à vie”, on en retient que ce traitement se prescrit de manière prolongée lorsqu’il n’y a pas d’accident ou de problème de tolérance manifeste, et tant que par ailleurs les recommandations ne sont pas modifiées. Le registre EORP de la Société européenne de cardiologie indique que ces recommandations sont assez bien suivies, avec un traitement dans les situations mentionnées ci-dessus pour 90 % des patients [2].

La cardioversion

Le premier cas particulier pouvant faire envisager que le traitement anticoagulant soit prescrit mais qu’il ne soit pas poursuivi au long cours est celui de la cardioversion, qu’elle soit électrique ou….

Pour en savoir plus rendez-vous sur : realites-cardiologiques.com

actusantemag

Site santé

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :