La Procréation Médicalement Assistée: pour satisfaire à un projet parental exprimé

La Procréation Médicalement Assistée: pour satisfaire à un projet parental exprimé

Certains couples ont des difficultés à concevoir. Quand l’attente se prolonge, le désespoir s’installe et le chemin de l’hôpital est emprunté. Après des examens chez le médecin, la cause de l’infertilité peut venir de la femme, de l’homme ou des deux. Si le couple éprouve des difficultés majeures de conception et vu le besoin de vivre l’amour parental, sur proposition du médecin, il peut opter finalement pour la Procréation Médicalement Assistée- PMA encore appelée Assistance Médicale à la Procréation- AMP.

Par définition, la Procréation Médicalement Assistée ou l’Assistance Médicale à la Procréation est un ensemble de pratiques médicales cliniques et biologiques favorisant la fécondation (stimulation des ovaires, induction de l’ovulation, insémination artificielle, fécondation in vitro etc.).

La PMA intervient lorsqu’il y a des difficultés à concevoir, sans forcément traiter la cause de l’infertilité. Elle vise à augmenter les chances de succès de vivre une maternité.

 Différentes méthodes peuvent être proposées aux couples candidats de la Procréation Médicalement Assistée:

– L’Insémination Artificielle.  Elle consiste à recueillir le sperme du conjoint ou d’un donneur pour le traiter et l’injecter directement dans l’utérus de la femme de façon synchronisée avec l’ovulation. La femme suit préalablement un traitement hormonal. Les spermatozoïdes sont aussi préparés. La fécondation se fait naturellement à l’intérieur du corps de la femme. 

– La Fécondation in vitro (FIV). Elle signifie une fécondation à l’extérieur du corps de la femme.

Elle consiste à provoquer la rencontre d’un ovule et d’un spermatozoïde au laboratoire. Les gamètes de deux conjoints sont habituellement utilisés. Il peut arriver aussi que la Fécondation in vitro se fasse avec un gamète d’un donneur quand cela s’avère nécessaire. Dans certaines situations particulières, le spermatozoïde et l’ovule peuvent être congelés préalablement avant d’être utilisés. 2 à 5 jours après la fécondation, les embryons sont transférés dans l’utérus de la femme. 

– L’Injection intracytoplasmique du spermatozoïde. Elle se déroule de la même manière que la FIV, sauf que la mise en présence de l’ovule et des spermatozoïdes est remplacée par l’injection directe d’un seul spermatozoïde sélectionné dans chaque ovule.

– La Congélation d’ovocytes et d’embryon.  

– L’Accueil de l’embryon. Cette technique est destinée aux couples qui ont une infertilité sévère ou des risques de transmettre une maladie génétique à l’enfant. Le couple bénéficie d’un transfert d’embryons congelés, donnés de façon anonyme.

En matière de PMA, les techniques sont diverses mais les plus fréquentes sont l’insémination artificielle et la Fécondation in vitro. 

L’avantage principal de la PMA, c’est de permettre au couple d’avoir un enfant, le couple concrétise son désir de maternité. L’embryon transféré dans l’utérus de la mère, celle-ci devient la mère biologique de l’enfant. La PMA permet d’éviter les maladies héréditaires graves. Les femmes plus âgées ont une chance de vivre la maternité grâce à la PMA. 

La PMA est menée par une équipe pluridisciplinaire. Un gynécologue obstétricien, un urologue, un chirurgien,  un biologiste médical, un technicien de laboratoire, un psychologue, un psychiatre, un assistant social etc. 

La PMA existe au Burkina Faso dans le secteur privé et très bientôt dans le secteur public.

Pr Charlemagne Ouedraogo

Gynecologue Obstetricien

actusantemag

Site santé

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :