Moins de corticoïdes grâce au dupilumab dans l’asthme sévère

Moins de corticoïdes grâce au dupilumab dans l’asthme sévère

En dépit de leur traitement, les patients atteints d’un asthme sévère ont souvent besoin de recourir aux corticostéroïdes oraux (OCS) au long cours pour maintenir le contrôle de leur maladie. Cependant, la prise prolongée d’OCS a ses limites tant dans la prévention des exacerbations que dans le maintien de l’amélioration de la fonction pulmonaire et comporte des nombreux effets secondaires systémiques.

Par conséquent, il y a bien une place pour des traitements qui pourraient améliorer le contrôle de l’asthme tout en réduisant durablement la quantité des OCS nécessaire. Le dupilumab, un anticorps monoclonal entièrement humain, inhibe la voie de l’IL-4 et de l’IL-13, cytokines clés dans des pathologies inflammatoires de type 2. Le dupilumab est ainsi autorisé pour le traitement de la dermatite atopique, de l’asthme et de la polypose nasosinusienne).

La moindre quantité d’OCS administrée et l’efficacité clinique observée avec le traitement par dupilumab se maintiennent-elles à long terme chez les patients souffrant d’asthme sévère dépendant des OCS ?

D’une étude à l’autre

L’étude de phase 3 LIBERTY ASTHMA VENTURE a évalué l’effet d’épargne des OCS avec l’ajout de 300 mg de dupilumab toutes les 2 semaines, par rapport au placebo chez des adultes souffrant d’asthme sévère dépendant des OCS. Après la randomisation, les doses d’OCS ont été réduites de la semaine 4 à la semaine 20, puis la dose obtenue à la semaine 20 a été maintenue jusqu’à la semaine 24.

À la semaine 24, l’utilisation des OCS sous dupilumab était réduite de 70,1 % par rapport à la ligne de base, contre 41,9 % avec le placebo. En plus de la diminution de l’utilisation des OCS dans cette population, le dupilumab a également réduit le taux d’exacerbation sévère de 59 % et amélioré le VEMS pré-bronchodilatateur de 0,22 L par rapport au placebo.

De son côté, l’étude LIBERTY ASTHMA TRAVERSE, une étude d’extension ouverte à un seul bras, a évalué la sécurité, la tolérance et l’efficacité à long terme du dupilumab ajouté au traitement de fond standard chez les adultes et les adolescents ayant participé à une étude précédente sur le dupilumab (y compris l’étude VENTURE).

Cet article présente les données des patients qui ont initialement participé à l’étude LIBERTY ASTHMA VENTURE et qui ont poursuivi l’essai dans l’étude TRAVERSE. Les sous-groupes analysés étaient les suivants : patients ayant reçu du dupilumab dans les deux études (groupe dupilumab/dupilumab) et patients ayant reçu un placebo dans l’étude VENTURE et du dupilumab dans l’étude TRAVERSE (groupe placebo/dupilumab). Les objectifs comprenaient la quantité d’OCS utilisée, les taux d’exacerbation et les mesures de la fonction pulmonaire et le contrôle ou non de l’asthme.

Un effet d’épargne net

Quatre-vingt-dix patients traités par….

Pour en savoir plus rendez-vous sur : JIM

actusantemag

Site santé

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :