Les nouveau-nés de mamans COVID-19 présentent des déficits moteurs : étude

Les nouveau-nés de mamans COVID-19 présentent des déficits moteurs : étude

Les bébés nés de mères infectées par le COVID-19 présentent des difficultés de développement moteur quelques semaines après la naissance, selon les résultats d’une étude préliminaire dans une clinique en Espagne qui contrastent avec les informations du National Health Service (NHS) britannique.

Le chef de projet, le Dr Rosa Ayesa Arriola, a déclaré que son équipe de chercheurs a comparé 21 femmes enceintes positives au COVID et leurs bébés avec 21 témoins sains à l’hôpital universitaire Marqués de Valdecilla à Santander, dans le nord de l’Espagne.

Les scientifiques ont découvert que les nouveau-nés de femmes infectées par le COVID-19 pendant la grossesse semblaient présenter des différences dans les résultats neurodéveloppementaux à six semaines.

Ayesa Arriola a expliqué : « Tous les bébés nés de mères infectées par le COVID ne présentent pas de différences neurodéveloppementales.

« Cependant, nos données montrent que leur risque est accru par rapport à ceux qui ne sont pas exposés au COVID dans l’utérus. »

Arriola, neuropsychologue et chercheur principal à l’Institut de recherche Valdecilla (IDIVAL) à Santander, a souligné qu’une étude plus vaste était nécessaire pour déterminer l’étendue de la différence.

L’équipe de chercheurs a découvert que les bébés nés de mères infectées montraient plus de difficultés à se détendre et à adapter leur corps lorsqu’ils étaient tenus, surtout si l’infection survenait à un stade avancé de la grossesse.

L’étude montre également que les nourrissons nés de femmes infectées ont plus de difficultés à contrôler leurs mouvements de la tête et des épaules.

Cela semble contredire les informations fournies par le NHS.

Sur son site Web, le NHS déclare : « Il est possible que vous transmettiez le COVID-19 à votre bébé avant sa naissance. Mais lorsque cela s’est produit, les bébés se sont améliorés.

« Il n’y a aucune preuve que le COVID-19 provoque une fausse couche ou affecte le développement de votre bébé pendant la grossesse. »

Les chercheurs espagnols reprendront leur projet pour en savoir plus sur les effets potentiels à long terme. L’étude surveillera le langage et le développement moteur des bébés lorsqu’ils auront entre 18 et 42 mois.

L’étude initiale comportait une série de contrôles hormonaux et biochimiques sur les mères pendant et après la grossesse.

Entre autres facteurs, les scientifiques ont examiné les niveaux de cortisol, les réponses immunologiques et de mouvement.

Source : newsweek.com

actusantemag

Site santé

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :