Tolérance zéro contre les MGF : le Club des jeunes filles  leaders de Guinée passe à l’offensive

Guinée – Ce vendredi 18 février, le quartier Kaporo, dans la haute banlieue de Conakry, a abrité une activité du Club des jeunes filles leaders de Guinée.

Cette organisation non gouvernementale, fidèle à sa vocation de défense des droits de la jeune fille guinéenne, a lancé le départ de la caravane de sensibilisation des chefs de quartier et des femmes leaders communautaires.

Placée sous le slogan L’excision est un crime, la rencontre, aux dires de Kadiatou Konaté directrice exécutive du Club des jeunes filles leaders de Guinée, était accentuée sur : « l’implication des femmes et des filles communautaires ainsi que les chefs de quartiers dans la lutte contre les mutilations génitales féminines. Il faut les situer sur les rôles d’actrices majeures dans cette lutte car « .

Aux dires de Djenabou Youla, de Plan International, le combat n’est pas de rejeter les pratiques traditionnelles : « on ne peut pas abandonner les rites qui peuvent aider les femmes à éduquer leurs enfants mais, comme on coupe une partie du corps de la jeune fille c’est pourquoi sommes engagées dans la lutte contre la mutilation génitale féminine ».

Quant au chef de quartier de Kapoto centre, Alseny Soumah, l’échange a été fructueux et surtout instructif : « la cérémonie de sensibilisation a été simple, mais pleine de significations. Elle s’est bien déroulée et les femmes se sont engagées à lutter contre la mutilation génitale féminine ».

Des témoignages sur des cas de complications lors de l’accouchement, ont été en partie, le fond de ladite tribune d’expression.

« Au cours de l’accouchement, des femmes traversent plusieurs complications. Nous n’en parlons pas mais ces problèmes sont récurrents chez les femmes. Ces genres de rencontre sont bonnes afin que nous ayons des informations sur le corps de la femme », a affirmé Bountouraby Sylla, une participante.

Sur financement de Plan International Guinée et l’appui technique du Gouvernement guinéen, cette initiative vise à faire comprendre aux femmes leaders et aux responsables des quartiers, les dangers de l’excision pour la femme de demain et sur la jeune fille d’aujourd’hui. Elle va se poursuivre dans d’autres quartiers de la capitale guinéenne.

Source : 24henguinee.com

actusantemag

Site santé

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :