Nutrition

Ramadan – Les maladies aggravées par le jeûne

IMG_20190525_012730_500

Le Dr Hichem. B., généraliste, explique dans ce sens : « Plusieurs maladies durables ou chroniques, nécessitant un traitement spécial ou un régime alimentaire spécifique, imposent qu’on ne jeûne pas ! Certes, il est rarement permis qu’une personne cardiaque, diabétique ou qui souffre de maladie rénale, fasse ramadan. Mais c’est au médecin traitant et à lui seul, de faire subir les examens et les analyses qu’il faut pour juger si ces patients peuvent, oui ou non, faire Ramadan. Néanmoins de manière générale, des maladies comme le diabète traité à l’insuline, l’insuffisance rénale, l’ulcère gastrique…empêchent le jeûne !

Cela dit, en cas de maladie passagère, comme la grippe, les maladies ORL aigues, les fortes diarrhées, les grandes coliques ou une hospitalisation, le sujet devrait également interrompre le jeûne dans la mesure où il risque d’attarder la guérison. Mais le malade ne peut pas juger de son libre arbitre, le médecin est là pour l’orienter et lui dire ce qu’il peut faire.

Les maladies de l’anti-jeûne

Globalement, les personnes qui souffrent de diabète de type 2 et qui sont traités aux sulfamides, doivent ajuster la posologie et faire contrôler plus fréquemment leur niveau glycémique. Si leur glycémie est stable, il est possible que leur médecin leur permette de jeûner.

Cela dit, durant Ramadan, les médecins rencontrent des difficultés avec les patients souffrant de maladies chroniques, notamment ceux souffrant d’hypertension même si le jeûne peut leur être bénéfique.

En effet, lorsque ceux-ci ne sont pas bien pris en charge, ils risquent de détériorer leur état de santé. Raison pour laquelle, il est absolument nécessaire que toute personne ayant une maladie chronique consulte son médecin traitant, au moins un mois avant ramadan. Un taux élevé de tension artérielle ou de diabète exigent un suivi permanent. On ne peut d’ailleurs pas y remédier en un temps record.

Les personnes souffrant de maladies du rein, d’ulcère gastrique, de maladie cardiaque sévère ou même d’un état dépressif grave et qui doivent prendre des médicaments ou consommer de l’eau (pour les malades du rein), ne doivent pas jeûner ! Il faut que les gens soient conscients de la gravité de leur état de santé. S’il est tout de même question de jeûner, et que si bien sûr leur médecin ne s’y oppose pas, ils ne doivent pas négliger les quantités et les horaires de prise de médicaments !

Les précautions à prendre en cas de jeûne

De manière générale, une mauvaise alimentation durant Ramadan peut causer moult problèmes. Dès l’Aïd, on constate que le nombre des diabétiques, des personnes qui souffrent de cholestérol, de triglycéride ou de maladies vasculaires et…

Pour plus de détails aller sur : sante-tn

 

Catégories :Nutrition

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s