Paludisme : un nouveau candidat vaccin suscite l’espoir

Paludisme : un nouveau candidat vaccin suscite l’espoir

Ouagadougou, le vendredi 9 septembre 2022 – Des chercheurs de l’université d’Oxford ont développé un vaccin antipaludéen à l’efficacité remarquable.

Depuis 2019, les médecins africains qui luttent contre le paludisme peuvent compter sur un nouvel outil, le vaccin RTS,S/AS01 développé par le laboratoire britannique GSK. Recommandé par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) depuis octobre dernier, il a déjà été administré à près d’un million d’enfants africains.

Malheureusement, son efficacité contre le paludisme n’est que de 60 % (alors que l’OMS s’était fixé un objectif de 75 %). Même avec une dose de rappel, cette protection diminue rapidement avec le temps, jusqu’à 30 % d’efficacité seulement. Dans ce contexte, l’étude publiée ce jeudi dans The Lancet sur un nouveau vaccin plus efficace suscite un vent d’espoir.

Une efficacité de 71 à 80 % après une dose de rappel

Développé par des chercheurs de l’université d’Oxford, ce vaccin, appelé provisoirement R21/Matrix-M, avait déjà présenté une efficacité de 77 % selon une étude de phase 1 dont les résultats ont été publiés l’an dernier.

Dans le travail publié ce jeudi, il s’agissait cette fois de mesurer l’efficacité du vaccin dans le temps après une dose de rappel. Pour les besoins de la recherche, débutée en 2019, 409 enfants burkinabé âgés de 5 à 17 ans ont été répartis  dans trois groupes distincts : l’un a reçu le vaccin R21 avec une dose d’adjuvant Matrix-M de 25 μg, le deuxième le même vaccin avec une dose d’adjuvant de 50 μg, le troisième un vaccin contre la rage faisant office de placebo. Un an plus tard, les enfants se sont tous vus administrer une dose de rappel.

Résultat, le vaccin s’est avéré efficace à 71 % contre le paludisme dans le groupe avec une faible dose d’adjuvant et à 80 % dans le groupe avec une double dose d’adjuvant. Plus important encore, un mois après l’administration de la dose de rappel, les enfants vaccinés présentaient un taux d’anticorps contre le paludisme similaire à celui observé après la première dose.

« C’est fantastique de voir une efficacité aussi élevée après une dose de rappel unique » s’est réjouit Halidou Tinto, membre de l’institut de recherche en santé du Burkina Faso et co-auteur de l’étude. « Je peux confirmer que le vaccin R21 est bien plus efficace que celui de GSK » affirme celui qui a également participé aux essais cliniques du vaccin RTS,S. Les résultats d’une étude de phase 3 réalisée avec 4 800 participants sont attendus dans le courant de l’année.

Plus de 620 000 morts du paludisme chaque année

L’autre atout du vaccin R21 par rapport au produit de GSK est sa facilité de production. L’université d’Oxford s’est d’ores et déjà associé au Serum Institute of India, plus grand fabricant de vaccins au monde, qui se dit prêt à fabriquer 200 millions de doses par an du…

Pour en savoir plus rendez-vous sur : JIM

actusantemag

Site santé

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :