« Cette richesse exorbitante n’a pas été gagnée, elle a été escroquée »: un trio de Floride condamné à 18 ans de prison pour 200 millions de dollars d’escroquerie à l’exportation de préparations pour nourrissons

« Cette richesse exorbitante n’a pas été gagnée, elle a été escroquée »: un trio de Floride condamné à 18 ans de prison pour 200 millions de dollars d’escroquerie à l’exportation de préparations pour nourrissons

Les défendeurs ont acheté la formule à prix réduit pour l’expédier en Amérique du Sud, mais l’ont ensuite vendue au prix fort aux États-Unis pour d’énormes profits.

Un trio de courtiers en préparations pour bébés de Floride ont été condamnés par un juge fédéral à 18 ans de prison pour avoir organisé une escroquerie de 200 millions de dollars dans laquelle ils ont obtenu des préparations pour nourrissons à prix réduit à envoyer dans les pays en développement, mais ensuite vendues au prix fort aux États-Unis pour des profits gigantesques.

Dans le cadre de la condamnation de jeudi, le juge Roy Altman a ordonné aux trois accusés de renoncer à plus de 200 millions de dollars de gains illicites. Parmi les objets que les procureurs fédéraux de Miami ont cherché à saisir, citons un manoir de 9 millions de dollars à Golden Beach, en Floride, un yacht de 48 pieds et plusieurs propriétés à l’étranger. 

« Cette richesse exorbitante n’a pas été gagnée, elle a été escroquée », ont affirmé les procureurs fédéraux dans des documents judiciaires.

Entre 2013 et 2018, Johnny Grobman, 48 ans, Raoul Doekhie, 53 ans, et Sherida Nabi, 57 ans, ont frauduleusement reçu des prix fortement réduits pour la formule de fabricants américains en affirmant qu’ils l’achetaient pour le gouvernement du pays sud-américain du Suriname, ont déclaré les procureurs. .

Au procès, il a été révélé que les trois partenaires n’avaient aucun contrat de ce type avec le gouvernement du Suriname et prenaient simplement la formule à prix réduit et la vendaient au prix fort aux distributeurs aux États-Unis.

Au total, les procureurs affirment que le groupe a fraudé les fabricants de formules sur 100 millions de dollars en exploitant ce que l’on appelle le «marché gris», où les marchandises sont expédiées d’un marché à un autre sans l’autorisation du fabricant, pour profiter des écarts de prix.

Pour mieux couvrir leurs traces, les procureurs ont déclaré que le groupe envoyait parfois la formule au Suriname, puis la renvoyait pour générer des documents attestant qu’elle avait été exportée. Dans d’autres cas, ils ont envoyé des envois factices ne contenant aucune marchandise pour créer les documents nécessaires, selon des documents judiciaires.

En vertu de la réglementation fédérale, la formule nécessite une manipulation spéciale pendant l’expédition pour s’assurer qu’elle n’est pas falsifiée pendant le transport, mais les procureurs disent que le groupe l’a parfois emballée dans des conteneurs avec des panneaux muraux de construction et du fil de fer barbelé pour l’envoyer au Suriname.     

Le trio a été reconnu coupable de fraude électronique, de blanchiment d’argent, de contrebande et d’autres accusations à l’issue d’un procès de 13 jours en 2020. En avril, le juge Altman a ordonné que Grobman renonce à 87 millions de dollars de produits illicites et que Doekhie et Nabi, qui sont mariés, remettent 115 millions de dollars de bénéfices obtenus frauduleusement.

Les avocats de Grobman et Nabi n’ont pas immédiatement répondu aux messages sollicitant des commentaires et l’avocat de Doekhie a refusé de commenter.

Les procureurs affirment que l’escroquerie s’est déroulée à partir de 2017, lorsqu’un chauffeur de camion honnête effectuant une livraison a alerté un fabricant que son produit était en train d’être détourné. Lorsque la société a refusé de continuer à faire affaire avec le groupe, les procureurs ont déclaré que Nabi avait demandé à Grobman pourquoi, ce à quoi il avait répondu :

« Nous avons travaillé plus de 12 ans avec des problèmes minimes, nous devrions être chanceux. Je comprends que chaque fois que nous perdons une ligne, cela nous affecte tous, mais c’est hors de contrôle, qu’un chauffeur parle, ce sont le genre d’imbéciles qui ont élu notre président actuel », a écrit Grobman, selon des documents judiciaires. 

Source : marketwatch.com

actusantemag

Site santé

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :