Gabon/VIH/Sida : Bactrim 960 mg à la place des antirétroviraux.

Gabon/VIH/Sida : Bactrim 960 mg à la place des antirétroviraux.

Le Gabon fait face depuis quelques mois à une pénurie des antirétroviraux (ARV), c’est pour cette raison que le ministre de la Santé Guy Patrick Obiang Ndong, a reçu tout dernièrement les responsables des associations des personnes vivant avec le VIH (PVVIH).

Pour contourner cette difficulté, le ministre de la Santé du Gabon recommande aux personnes vivant avec le VIH de prendre du Bactrim 960 mg. « Pour faire face à cette situation et éviter la survenue de certaines maladies opportunistes chez les malades, le ministre a invité les PVVIH conformément au protocole thérapeutique à poursuivre le traitement avec le Bactrim 960 mg en l’absence des molécules manquantes afin de lutter contre la baisse de CD4 (une des cellules du système immunitaire Ndlr) tout en les rassurant que les stocks d’ARV seront approvisionnés dans les tout prochains jours », indique le communiqué du ministère de la Santé.

Le ministre de la Santé condamne par ailleurs la mauvaise gestion des ARV dans certains centres de traitement ambulatoire (CTA) de Libreville et de l’arrière-pays. Une mauvaise gestion qui fait en sorte que les ARV arrivent à expiration et sont détruits. Ce qui crée un manque à gagner dans la prise en charge des PVVIH.

Pas plus tard qu’en septembre dernier, les personnes vivant avec le VIH avaient tenu un mouvement de protestation  pour dénoncer la distribution des ARV périmés aux malades. Un état de fait  qui dure depuis le mois de juillet 2021 et qui était dommageable à leur santé.

Pour la Directrice de la Prévention du Sida Amissa Briana Bongo Ondimba, le Gabon compte à fin 2020,46 000 personnes vivant avec le VIH avec un total de 24 208 malades sous ARV, soit 52 %.

Source : 7joursinfo.com

actusantemag

Site santé

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :