Omicron : quelle partie du corps le variant frappe-t-il en premier ?

DDM-MICHEL VIALA LE DEPISTAGE DU COVID A LA SALLE HORIZON DE MURET

D’après une étude norvégienne, confirmée par une étude américaine, les voies nasales ne sont pas la première voie d’entrée du virus avec le variant Omicron

En quelques semaines à peine, le variant Omicron s’est propagé à une vitesse sans précédent dans le monde entier, au point de devenir majoritaire dans les contaminations. Ces symptômes les plus courants sont l’asthénie (fatigue), la toux, la fièvre, les céphalées (maux de tête) et les myalgies (douleurs musculaires).

72% des participants souffraient de maux de gorge

Un autre symptôme très souvent rapporté est le mal de gorge. Or, d’après une étude norvégienne, citée par nos confrères de L’Indépendant, 72% des participants touchés par Omicron souffraient de maux de gorge. Un constat qui aurait mis les scientifiques sur une nouvelle piste : le variant Omicron s’attaquerait d’abord à la gorge, avant de s’attaquer aux voies nasales.

Une piste qui aurait été confirmée par une seconde étude, américaine cette fois. D’après les chercheurs américains, avec Omicron, le virus serait détectable dans la salive deux jours avant de la retrouver dans le nez.

Source : ladepeche.fr

actusantemag

Site santé

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :