Le variant Omicron peut-il servir de rappel vaccinal naturel ? Les scientifiques divisés

photo-illustration-of-omicron-variant_6335376

Une étude publiée le 27 décembre montre qu’Omicron est capable de générer des anticorps neutralisants contre la souche Delta. Une bonne nouvelle pour certains scientifiques, mais d’autres appellent à la prudence.

Face à la crise sanitaire – 261 481 nouveaux cas recensés jeudi en France 

le variant Omicron pourrait-il être la solution, et non le problème ? Certes, les données restent encore insuffisantes et la prudence est de mise. Mais les conclusions d’une étude sud-africaine donnent un maigre espoir. Dans une prépublication mise en ligne sur MedrXiv le 27 décembre,

une équipe de chercheurs sud-africains de premier plan montre qu’une infection par la souche Omicron entraînerait une augmentation des anticorps contre le variant Delta chez les personnes vaccinées. Autrement dit, la nouvelle souche venue d’Afrique australe pourrait servir de rappel naturel, et servir de « vaccin » contre les autres variants à la létalité plus grande. « La neutralisation d’Omicron a augmenté de 14 fois. Surtout, il y a eu une amélioration de la neutralisation du virus Delta, qui a été multipliée par 4,4 », révèle l’étude dans son résumé en ligne.

Un peu plus loin, les chercheurs écrivent : « Un tel résultat peut avoir des implications positives en termes de réduction du fardeau de Covid-19 concernant les maladies graves. » Cette étude sérieuse – réalisée sur un petit échantillon d’une vingtaine de personnes – n’a pas encore été validée par les pairs. Mais ces travaux ont interpellé plusieurs virologues, et ils posent la question suivante : et si cette nouvelle souche détectée en Afrique du Sud pouvait nous sortir de la crise ? Hervé Fleury, virologue et professeur émérite au CNRS et à l’université de Bordeaux, estime qu’il est important de creuser cette hypothèse. « Leur conclusion est intéressante. Nous pouvons nous demander si Omicron n’est pas une souche dominante – comme on en connaît pour la grippe -, soit le dernier variant générant des anticorps qui neutralisent les précédents, mais pas l’inverse. Dans un tel cas, ce serait génial. » Autrement dit, Omicron pourrait être le variant dominant qui empêcherait à toutes les autres souches de se développer.

Le variant Omicron comporte…

Pour en savoir plus rendez-vous sur : lexpress.fr

actusantemag

Site santé

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :