Médécine

Il est préférable de prolonger le traitement anticoagulant après l’hospitalisation pour Covid-19 selon MICHELLE

carac_photo_1 (21)

Chez les malades hospitalisés pour Covid-19, le risque thrombo-embolique sur le versant artériel et veineux est élevé pendant l’hospitalisation, mais il ne s’annule pas automatiquement à la sortie ! Ainsi, l’intérêt d’un traitement anticoagulant prophylactique prolongé prête à discussion.

D’où l’intérêt d’un essai randomisé multicentrique ouvert réalisé au Brésil, intitulé MICHELLE, dans lequel ont été inclus 320 patients tous hospitalisés en raison d’une forme sévère de la Covid-19. Plus d’une fois sur deux (n = 165 ; 52 %), un passage en unité de soins intensifs a été nécessaire. L’inclusion s’est faite entre le 8 octobre 2020 et le 29 juin 2021.

Le risque thrombo-embolique était jugé élevé selon les critères du registre IMPROVE (International Medical Prevention Registry on Venous Thromboembolism), c’est-à-dire quand le score calculé était ≥ 4 (n = 121, 38 %) ou à 2-3 mais avec des taux plasmatiques de D-dimères > 500 ng/ml (n = 197, 62 %). Dans ces conditions, pendant toute l’hospitalisation, un traitement anticoagulant à doses standards a été prescrit.

Lors de la sortie du milieu hospitalier, deux groupes ont été constitués par tirage au sort : dans le groupe traité (n = 160), le rivaroxaban a été administré à la dose de 10 mg/jour pendant 35 jours, aucun anticoagulant n’étant prescrit dans l’autre groupe (n = 160).

Dix milligrammes de rivaroxaban par jour pendant 35 jours

Le critère d’efficacité était établi en fonction des données suivantes : (1) évènements thrombo-emboliques symptomatiques ou létaux ; (2) thromboses veineuses profondes asymptomatiques identifiées par un écho-doppler veineux des membres inférieurs ou embolies pulmonaires également asymptomatiques mises en évidence par angioscanner ; (3) accidents thrombo-emboliques artériels symptomatiques ; (4) décès d’origine cardiovasculaire. Le critère principal d’acceptabilité était défini par les accidents hémorragiques majeurs. L’analyse des données a été faite dans l’intention de traiter. Deux patients ont…

Pour en savoir plus rendez-vous sur : JIM

Catégories :Médécine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s