Actualités

Guinée : bientôt la naissance des tout premiers bébés éprouvettes

IMG-20210815-WA0000_1629048626916

Le domaine de la santé connait de nos jours quelques avancées avec la nouvelle technologie.

Que ce soit du coté du public ou du coté privé,ce secteur innove de plus en plus.

Dans la capitale Conakry, un nouveau centre de fécondation permettant au couple incapable de procréer naturellement, d’avoir des enfants, vient de voir le jour avec Dr Mauro Mandjouf Sidibé, gynécologue de profession, qui nous édifie sur l’ossature de ce centre.

« C’est un centre de fécondation in vitro. Les couples qui ne peuvent pas avoir d’enfant eux même, on les aide à en avoir c’est ce qu’on appelle assistance à la procréation. On essaye de prendre chez ces couples ce qu’ils produisent on les met ensemble dans des appareils, et lorsque ça devient un petit embryon on va le placer chez la femme pour avoir un enfant », a-t-il souligné.

Inventée dans les années 70 en Angleterre, la pratique d’assistance à la procréation est nouvelle en République de Guinée. Mais d’ores et déjà, ses premiers fruits verront le jour dans environ neuf (9) mois, soit le temps d’une grossesse :

« Les deux premiers bébés conçus par la fécondation in vitro en Guinée vont arriver dans neuf (9) mois, parce que les premières fécondations qui ont eu lieu là-bas on m’a appelé pour me dire qu’il y a deux dames qui ont entamé une grossesse. Le premier bébé de cette méthode dans le monde est né en 1978 donc ça fait à peu près 43 ans et ce bébé de sexe féminin est anglais il s’appelle Louise Brown. En Guinée jusqu’à présent il n’y a en avait pas alors que dans nos pays limitrophes comme au Sénégal, en cote d’ivoire ou un peu plus loin au Cameroun, tout ceux-là sont en avance depuis une dizaine d’année maintenant, donc c’est ce qui m’a poussé à aller faire ça à Conakry », a-t-il dit.

Pour donner des soins de qualité à ses nombreux patients qui sollicitent son service, ce centre emploie à la fois des médecins guinéens et des experts tunisiens et néerlandais.

« Pour le moment on travaille en coopération avec les tunisiens et un peu avec les hollandais », a-t-il conclu.

Enfin, il faut noter que c’est dans le soucis de rehausser le niveau de santé de notre Pays que ce centre de fécondation in vitro a vu le jour en Guinée.

Source : mosaïqueguinee.com

Catégories :Actualités

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s