Nutrition

11 aliments qui vont vous donner encore plus faim après les avoir mangés

On dit parfois que “l’appétit vient en mangeant“. Néanmoins, certains aliments poussent malheureusement ce concept un peu loin. En effet, manger ces aliments a tendance à vous donner encore plus faim au lieu de vous rassasier. Rapidement après le repas, on se sent donc affamés et on est obligés de grignoter ! Autant dire que cela peut vite générer une prise de poids si l’on n’y prête pas attention… Pour ne pas avoir de fringales dans les deux heures qui suivent le repas, découvrez ces aliments connus pour donner encore plus faim après les avoir mangés.

Pourquoi certains aliments ont-ils tendance à nous donner encore plus faim ?

Après le repas, vous vous sentez repu. Et pourtant, la sensation de faim revient rapidement. Pourquoi ? En fait, cela s’explique assez facilement : certains aliments vont certes remplir l’estomac. Toutefois, ils sont riches en calories vides. De ce fait, ils ne vont pas permettre de nourrir l’organisme, car ils sont trop pauvres en nutriments. Au final, cela nuit à une sensation de satiété durable. Les aliments riches en sucre sont en outre particulièrement délétères, car le sucre appelle le sucre. Les produits sucrés ne provoquent donc pas une bonne satiété et favorisent la surconsommation d’autres encas sucrés pour se caler. Les aliments trop gras n’ont également pas un bon pouvoir rassasiant. Pour apaiser la faim, les aliments riches en fibres et bons nutriments sont donc essentiels.

Découvrez les aliments et plats pouvant donner encore plus faim !

1) Le jus de fruits

Boire du jus de fruits n’a rien de comparable au fait de manger un fruit entier. Déjà, on perd complètement les fibres qui favorisent la satiété. Et si le fruit a très peut d’impact sur la glycémie, il n’en va pas de même pour son jus riche en sucre qui arrivera plus rapidement dans le sang et qui ne manquera pas de vous donner envie de sucre. Il fait de ce fait exploser votre taux de sucre sanguin qui va redescendre tout aussi rapidement. Le jus de fruits n’est donc pas le meilleur plan pour faire le plein d’énergie sans voir une augmentation de son appétit et de sa glycémie.

2) Le pain blanc et les pâtes blanches

La farine blanche est pauvre en fibres alimentaires, car elle a été dépourvue du son qui l’enveloppe. Ce blé raffiné vidé de ses nutriments est la raison pour laquelle le pain blanc accroît le taux d’insuline drastiquement. La production d’insuline par le pancréas est tellement rapide et soudaine que sa chute n’en est que plus rapide.Après ce pic glycémique, le sentiment de satiété s’estompe donc très vite et la faim revient. Pire encore, ajoutez à vos pâtes blanches l’ajout d’une sauce très sucrée du commerce qui ne va pas aider pour que ces aliments vous donnent encore plus faim ! Mieux vaut consommer des céréales complètes ou semi-complètes pour la satiété, la régulation du transit et l’équilibre du microbiote intestinal.

3) Les sushis

Rappelons qu’en France, les sushis ne ressemblent pas aux vrais sushis asiatiques. Énormes, ils sont bourrés de riz pour vite vous “caler”, et ce, notamment dans les restaurants à volonté. 

Dans certains sushis (California rolls, etc.), on peut donc retrouver l’équivalent de plus de 30 g de glucides. Cela équivaut à pas moins de trois tranches de pain blanc ! Aussi, on mange bien peu de poisson cru et de nutriments au final… Faibles en fibres et protéines, ils sont à accompagner d’un bon accompagnement pour ne pas disparaître rapidement dans l’estomac.

4) L’alcool

L’alcool dérègle complètement l’organisme. Une étude publiée dans “l’Alcool et l’Alcoolisme” a par exemple démontré que trois verres seulement peuvent réduire de 30% les niveaux de leptine de votre corps. Or, la leptine est l’hormone de la satiété. En outre, il empêche le foie de réguler la glycémie, agissant ainsi directement sur les processus liés à l’insuline et la faim. En épuisant les glucides du corps, il peut nous pousser à vouloir consommer des glucides pour remplacer ceux qui ont été perdus. On peut aussi avoir très envie de grignoter des biscuits salés, signe de déshydratation et d’une perte d’électrolytes liées à cet aliment.

5) Les aliments frits aussi peuvent donner encore plus faim

Les aliments sont la preuve que les aliments gras donnent encore plus faim. En effet, le mauvais gras contenu dans l’huile de friture riche en acides gras satures se transfère sur les nems, frites et autres nuggets. Ces matières grasses vont ensuite faire augmenter votre index glycémique trop vite et favoriser les grignotages. Difficile alors de ne pas craquer… Autant dire que l’on ne peut pas du tout compter sur ces aliments pour maigrir !

6) La pizza

On y retrouve un savant mélange de farine blanche, de fromages fondus très gras, de conservateurs et d’huiles hydrogénées. Ces associations viennent directement impacter le taux de sucre dans le sang et de leptine (hormone de la satiété). Impossible donc de se contenter d’une seule part ou d’espérer que ce repas nous tienne jusqu’au prochain repas sans grignotage ! Heureusement, on n’est pas obligé de la bannir de nos assiettes. Il suffit de faire une pizza maison avec de la farine de blé entier, des légumes, de la viande maigre et un peu de fromage pour profiter de ce bon plat italien ! La pizza sera alors riche en protéines et en fibres.

7) Les burgers et plats en restauration rapide

Ces aliments n’ont pas été conçus pour calmer votre faim, mais au contraire pour vous donner encore plus faim. Déshydratés par leur richesse en sel, on peut en effet vite confondre les sensations liées à la soif et celles liées à la faim. De ce fait, on aura tendance à manger pour calmer ce “petit creux”. Dans la restauration rapide, on retrouve aussi des acides gras trans qui enflamment l’intestin. Notre corps est donc moins capable de produire des neurotransmetteurs tels que la sérotonine et la dopamine. De ce fait, l’organisme perd son contrôle de l’appétit. Enfin, le fructose de maïs des desserts, du pain et des condiments provoque quant à lui d’énormes pics d’insuline qui redescendent vitesse grand V. On est donc vite tentés de se resservir…

8) Les céréales du petit déjeuner

Ne vous laissez pas berner par les promesses de vitamines et minéraux. En général, ces céréales ne sont que de la farine blanche saupoudrée de sucre. Comme d’autres aliments mentionnés tantôt, ils font donc exploser la glycémie et vous donnent vite encore plus envie de manger. En plus, la nuit et le matin, le corps pompe d’énormes quantités de cortisol pour se préparer à la journée stressante à venir. C’est un double coup dur pour le corps qui doit gérer d’une part un taux de cortisol très élevé et d’autre part un taux de sucre astronomique à digérer. Pas étonnant que l’on soit si fatigué pendant la matinée… On comprend mieux la fringale et le coup de barre matinal ! Si vous tenez à vos céréales du matin, choisissez-les riches en fibres (avoine, son…) !

9) Les crackers salés en tous genres (chips, bretzels…)

Leurs glucides simples étant très vite digérés et le gros pic de glycémie vite passé, ces aliments nous donnent encore plus faim au lieu de nous caler. Les biscuits apéritifs ont également des effets plus insidieux. La chute rapide de glycémie envoie immédiatement un message au cerveau. Cela développe en effet une envie de sucre pour vite retrouver l’énergie perdue ! Il n’y a donc rien de bizarre à vouloir manger du sucré après avoir dévoré un encas très salé. Il existe en outre un phénomène de “satiété sensorielle spécifique” qui entre en jeu. Votre estomac salé est plein, mais pas votre estomac sucré qui est toujours vide. Cela donnera à votre corps envie de manger deux fois plus pour satisfaire les deux estomacs !

10) Les aliments à base de glutamate monosodique peuvent aussi donner encore plus faim

Le glutamate monosodique est un additif classique de la nourriture transformée. On retrouve souvent cet exhausteur de goût dans la nourriture asiatique, les soupes, la crème glacée, la bière, les légumes en conserve, la viande transformée ou encore les aliments pour l’apéritif (pop-corn, chips, biscuits salés, cacahuètes). Nous vous en avions déjà parlé pour évoquer son effet néfaste sur l’humeur et les maux de tête. Toutefois, une étude espagnole avait quant à elle démontré que ce produit chimique induit une augmentation de 40% de l’appétit. Ses effets délétères sur notre hypothalamus ont en effet des conséquences directes sur l’action de la leptine sur notre sensation de satiété.

Bon à savoir : Une étude figurant dans le journal “Obesity” a annoncé que les personnes qui consomment le plus de glutamate ont trois fois plus de risques d’être obèses que celles qui n’en consomment pas. Il est par ailleurs prouvé que plus on mange du glutamate, plus on a envie d’en manger.

11) Les édulcorants

Les sucres artificiels ajoutés par vos soins dans le café ou présents dans certains aliments industriels ou sodas light ont des effets très néfastes. L’aspartame, le sucralose, la saccharine et tous les autres excitent en effet le cerveau. Ils lui font croire qu’il va recevoir de l’énergie sous la forme de calories pour permettre le bon fonctionnement du corps. Vu que ce n’est pas le cas, votre organisme aura ensuite vite envie de compenser en grignotant ! 

Rappelons en outre que les édulcorants nourrissent notre appétence pour le sucre et provoquent également de gros pics d’insuline. Sur le long terme, ils peuvent par ailleurs favoriser les troubles de l’humeur, le stress et les migraines, et affecter le centre de contrôle de la faim dans le cerveau.

Source : astucesdegrandmere.net

Catégories :Nutrition

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s