Médécine

L’ingrédient magique qui va transformer votre peau en une semaine

Autant le dire, la vitamine C est une pépite pour les dermatologues et l’industrie cosmétique. Mais entre les crèmes, les sérums, les masques et les contours des yeux, il est parfois difficile de s’y retrouver. Alors, comment l’utiliser?

Connue sous le nom scientifique d’acide ascorbique, la vitamine C a démontré, depuis qu’elle a été isolée en 1928, son rôle essentiel. Boost de défenses immunitaires, aide au transport et à l’absorption du fer, action sur le métabolisme énergétique… Elle étonne aussi par ses propriétés anti-oxydantes et anti-fatigue. En soin topique, elle prévient les signes de l’âge (rides, ridules, cernes, taches), favorise une meilleure cicatrisation de l’épiderme et limite les inflammations cutanées.

Pour commencer, quel dosage ?

Les experts s’accordent sur un point : pour être efficace, la vitamine C doit être dosée avec précision au minimum à 5%. Autres conditions à son efficacité : pour pénétrer dans la peau, elle doit être présente sous forme L-ascorbique (sa forme biologique) et contenue dans un soin au PH acide, afin qu’elle ne s’oxyde pas.

La vitamine C étant en effet très fragile, il est difficile de la stabiliser. Mais les progrès de la science ont permis d’augmenter considérablement les pourcentages de concentration. Il n’est pas rare aujourd’hui de trouver des soins contenant 15% de vitamine C.

En sérum

Ce soin s’applique après le nettoyage de la peau. Plus concentré et plus léger qu’une crème, il sert de « booster » pour régler une problématique spécifique : éclat, taches pigmentaires, anti-âge… Choisir un sérum à base de vitamine C est la garantie de combattre l’ensemble des signes de l’âge efficacement, en une seule application par jour. Les sérums proposés sous forme de cure ont étagement l’avantage d’offrir un vrai « coup de fouet » à la peau sans l’irriter sur le long terme.

En crème

Souvent moins dosée qu’un sérum, une crème a l’avantage de nourrir la peau en même temps qu’elle agit. Elle est donc plus douce pour les épidermes réactifs. Enfin dans une crème, la vitamine C se trouve souvent combinée à d’autres actifs, le plus souvent apaisants et hydratants.

En masque

La vitamine C est l’ingrédient de choix pour un masque « coup d’éclat ». À utiliser une à deux fois par semaine sur épidermes fatigués.

En gommage

Si votre peau n’est pas trop réactive, les gommages à base de vitamine C ont une action resurfacante particulièrement intéressante. Ils affinent le grain de peau et redonnent au teint un aspect plus uniforme. Les ridules sont également lissées et la régénération cellulaire accélérée. Mais attention, ce type de gommages nécessite ensuite l’application scrupuleuse d’un masque hydratant afin de renforcer la barrière cutanée et de calmer « le feu » de l’exfoliation.

Et le contour des yeux ?

La vitamine C a également l’avantage d’agir sur la pigmentation et donc sur les cernes. De plus, cette zone étant particulièrement délicate et sensible aux agressions extérieures, les propriétés antioxydantes puissantes de l’acide ascorbique ont un réel intérêt.

mediacongo.net

Catégories :Médécine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s