Des scientifiques découvrent enfin ce qui rend le virus Corona dangereux entraînant des morts subites

Depuis le mois de Mars 2020, une centaine de vaccins sont en cours de développement pour lutter contre le virus Corona. Des chercheurs américains viennent de découvrir un facteur important expliquant le comportement dangereux du coronavirus émergent, qui dans certains cas peut entraîner la mort de personnes atteintes de l’épidémie.

Des scientifiques du Health Science Center de l’Université du Texas à San Antonio ont déclaré que cette nouvelle découverte, publiée vendredi 25 Juillet 2020 dans la revue  » Nature « , pourrait contribuer au développement de médicaments qui accélèrent l’élimination du virus Corona.

Selon le magazine, ces scientifiques ont découvert que le virus dispose d’une méthode de camouflage et de tromperie afin de pénétrer dans les cellules du corps et d’éviter la détection par le système immunitaire.

Les scientifiques ont identifié une enzyme appelée « nsp16 » qui est produite par le virus et l’utilise ensuite pour modifier son ARN.

L’ARN est le code génétique du virus corona émergent, qui pénètre dans les cellules humaines et en fait des copies synthétiques de la protéine du virus.

Une fois que le virus se fixe aux cellules, il utilise son propre ARN pour que ces cellules produisent des copies du virus en grande quantité.

Après cela, la cellule est détruite au cours du processus et de nouvelles copies du virus peuvent infecter d’autres cellules, tandis que la tâche du système immunitaire est de l’empêcher de se propager et de détruire également les cellules infectées.

« C’est un déguisement », a déclaré Yogesh Gupta, auteur principal de cette recherche. « En raison des modifications qui trompent la cellule, l’ARN du virus fait partie de la cellule, pas un composant étrange. »

Selon les scientifiques, cela explique la nette différence des symptômes de la maladie d’une personne à l’autre, et comment certaines réponses immunitaires sont meilleures et plus efficaces que d’autres.

Cela signifie également que certains systèmes immunitaires répondent lentement au virus, ce qui lui permet de se propager facilement dans les poumons et de provoquer toutes sortes de complications potentiellement mortelles.

Cette découverte conduirait à la fabrication de nouveaux médicaments ciblant spécifiquement l’enzyme «nsp16», pour empêcher le processus de camouflage, et ainsi le système immunitaire peut rapidement identifier et éliminer le virus.

SLima-Roels

Observateur-Sociétal

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s