Actualités

Covid-19: décès de l’archevêque de Chittagong au Bangladesh

Mgr Moses M. Costa est décédé ce lundi matin à 70 ans dans un hôpital de Dacca, la capitale, où il avait été hospitalisé il y a un mois après avoir été infecté par le nouveau coronavirus.

Le président de la conférence épiscopale du Bangladesh, le cardinal Patrick D’Rozario, a annoncé «avec grande tristesse et un sentiment de perte» le décès de l’archevêque de Chittagong, figure importante de la minorité catholique du pays. Mgr Moses M. Costa est mort ce lundi matin 13 juillet d’une «série d’ictus causés par une hémorragie cérébrale» au Square Hôpital de Dacca, où il avait été hospitalisé il y a un mois après avoir été contaminé par le nouveau coronavirus.

On ne connait pas encore la date de ses funérailles, mais le site Asianews précise que deux messes de suffrage ont été célébrées à la mi-journée dans la paroisse de Tejgaon à Dacca, et dans la paroisse de Tumilia à Gazipur, où était né le prélat.

Le pasteur de 30 000 fidèles

Agé de 70 ans, Mgr Moses Costa était membre de la congrégation de Sainte-Croix, très répandue au Bangladesh. L’archevêque de Chittagong était l’actuel secrétaire de la conférence épiscopale. Saint Jean-Paul II l’avait nommé évêque de Dinajpur en 1996, avant de rejoindre le diocèse de Chittagong en 2011 sur volonté du Pape émérite Benoît XVI. Il y a trois ans, le Pape François avait élevé le diocèse de Chittagong au rang d’archidiocèse, conférant le titre d’archevêque à Mgr Moses M. Costa. A Chittagong, l’Église compte quelque 30 000 fidèles répartis en 11 paroisses.

Mgr Costa fut responsable de la pastorale nationale des jeunes, et le Mouvement des étudiants catholiques du Bangladesh a exprimé ce matin sa tristesse dans un message de condoléances : «la famille catholique du Bangladesh perd l’un de ses plus importants gardiens. Tout au long de sa vie, il a soutenu activement les activités des jeunes. Le Mouvement prie pour que son âme repose dans la paix éternelle», rapporte Asianews.

3000 contaminations par jour

La Covid-19 aurait fait 2 352 morts dans le pays selon un dernier bilan publié ce lundi. Le Bangladesh compterait 183 795 cas d’infection, auquel il faudrait ajouter quelque 3 000 nouvelles contaminations chaque jour. Peu de tests ont cependant été effectués dans le pays et ces chiffres pourraient être revus à la hausse.

À Chittagong, foyer local de la pandémie, le personnel de santé interrogé le mois dernier par l’AFP se disait dépassé, tandis que ce lundi le site d’Al Jazeera rapporte les propos des autorités de santé selon lesquelles 4,750 des 6,305 lits installés dans les structures hospitalières de Dacca pour accueillir des malades du Covid-19 étaient vides. Les Bangladais nourriraient une méfiance vis-à-vis de leur système hospitalier et préfèreraient rester chez eux ou se faire soigner dans des pays étrangers.

Il y a quelques jours, l’Italie a interdit l’entrée de son territoire aux ressortissants de 13 pays dont le Bangladesh. De nombreux Bangladais arrivant sur le sol italien étaient contaminés.

Vaticannews

Catégories :Actualités

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s