soins infirmiers

Il y aurait des formes atypiques de Covid-19 chez le nourrisson !

Les enfants semblent être moins susceptibles de contracter le Covid-19 et s’avèrent aussi moins contagieux que prévu. Ces constatations a posteriori n’empêchent pas que des cas d’infections surviennent parmi les nourrissons, comme en témoigne une série d’observations publiée en ligne sur le site du Lancet sous la forme d’une lettre à l’éditeur le 27 avril 2020.

Des signes neurologiques dans certains cas

Dans le service de pédiatrie de l’hôpital Trousseau, la suspicion clinique de Covid-19 (fièvre et/ou toux) entraîne une admission dans une unité dédiée à la maladie.

Au cours de la première semaine de la quarantaine en France, quatorze nourrissons (moins 3 mois) ont transité par cette structure : le prélèvement nasopharyngé a révélé la présence du SARS-CoV-2 chez cinq garçons admis en raison d’une fièvre isolée mais mal tolérée.

Aucun symptôme respiratoire n’a été constaté avant l’hospitalisation ou au cours de celle-ci et l’évolution a été rapidement favorable dans tous les cas, sans qu’il soit besoin de passer par une unité de soins intensifs.

Cependant, chez quatre de ces jeunes patients, l’examen clinique a révélé des signes neurologiques à type d’hypotonie axiale, de somnolence ou de gémissements inhabituels : ce tableau a fait pratiquer une ponction lombaire qui n’a révélé aucune anomalie ni cytologique ni biochimique. La recherche du SARS-CoV-2 dans le liquide céphalo-rachidien s’est par ailleurs avérée négative. Aucun médicament autre que l’acétaminophène n’a été utilisé. La durée de l’hospitalisation a été comprise entre un et trois jours. Dans les deux semaines qui ont suivi, l’évolution est restée tout à fait favorable.

Et peut-être des « pseudo maladies de Kawasaki »

Cette petite série fait donc état de cinq cas bénins de Covid-19 concernant des nourrissons. Elle suggère que toute fièvre isolée à cet âge, surtout accompagnée de signes neurologiques, doit faire évoquer le diagnostic de la maladie qui doit être alors confirmé par RT-PCR. Par ailleurs, tous les parents des enfants inclus dans cette série avaient présenté des signes respiratoires à type de rhinite, de toux ou de fièvre dans la semaine ayant…

Pour en savoir plus rendez-vous sur : JIM

Catégories :soins infirmiers

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s