Médécine

Fabriqué dans un labo? Selon un scientifique de Taiwan, la structure du génome du coronavirus est artificielle

Dans la communauté scientifique, il semble de plus en plus évident que le coronavirus pourrait avoir été créé artificiellement par l’homme. Voici qu’une autre voix du monde de la recherche n’exclut pas la possibilité que le coronavirus puisse être un “virus de labo”.

“Le SRAS-CoV-2 a simplement une structure de génome non naturelle “, a déclaré le professeur Fang Chi-tai de l’Université nationale de Taiwan (NTU) lors d’un séminaire sur le nouveau coronavirus, organisé par l’Association de santé publique de Taiwan et diffusé en direct via Facebook

Il a cité de nombreux chercheurs occidentaux qui affirment que le virus était inextricablement lié à l’institut. Une fois de plus, le nom du laboratoire de biosécurité 4 de l’Institut de virologie de Wuhan, d’où un tel virus aurait pu s’échapper, a été mentionné dans ce contexte. Il est de notoriété publique que ce bio-laboratoire a été utilisé pour la recherche sur toute une série d’agents pathogènes et de virus mortels, a déclaré Fang. Le SRAS et le virus Ebola ainsi que d’autres virus mortels en font également partie.

Les informations fournies par le professeur Fang Chi-tai sont presque identiques aux déclarations antérieures du professeur Francis Boyle, qui a parlé d’une “arme biologique” en relation avec le coronavirus.

Le professeur Fang Chi-tai a également déclaré que le coronavirus SRAS-CoV-2 est similaire à 96% au virus de la chauve-souris RaTG13. La communauté scientifique sait que ce virus particulier fait l’objet de recherches dans le laboratoire de Wuhan.

Une équipe de recherche française qui a examiné la séquence du génome du Covid-19 a découvert qu’il possède quatre acides aminés de plus que les autres coronavirus, ajoutant que cela rend sa transmission plus facile.

Le professeur Fang est convaincu que ce sont précisément ces quatre acides aminés qui rendent le virus hautement infectieux. Le professeur Fang a également souligné que des recherches ont été menées sur une “version améliorée” du SRAS.

La technologie moderne a rendu possible une telle “mise à niveau”. De plus, il est peu probable que quatre acides aminés puissent être combinés de cette manière dans le millieu naturel. En effet, les virus ne présentent généralement que de petites mutations.

D’un point de vue scientifique, il est donc possible, selon le professeur, que ces quatre acides aminés aient pu être ajoutés au virus dans un bio-laboratoire humain.

Des constatations similaires ont été faites en Russie. Un rapport du ministère russe de la Santé affirme que le coronavirus est “fabriqué par l’homme”.

Le bon côté des choses, le virus ne faisant pas partie de l’écosystème, il est probable qu’il sera entièrement éradiqué.

fl24.net

 

Catégories :Médécine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s