saviez-vous? Ne pas saigner au premier rapport sexuel ne signifie pas que vous n’êtes pas vierge 

Dans nos sociétés, une précieuse valeur est accordée à la chasteté des filles. Elle doivent rester “pures” avant le mariage. Cette pureté est symbolisée aux yeux des traditions, par la présence d’un hymen. Pourtant l’hymen est loin d’être synonyme ou garant de virginité. Mais les deux sont carrément liés. L’hymen est juste une membrane appartenant à l’appareil génital féminin qui ferme partiellement l’entrée vaginale. Toutes les femmes n’ont pas le même type d’hymen d’ailleurs la plupart d’entre elles ne savent pas ce que signifie hymen ou n’en ont encore jamais entendu parler. Cela s’explique par le tabou autour de la sexualité. On enseigne la morale aux femmes surtout l’importance de la virginité sans pour autant s’attarder sur les connaissances liées à l’hymen.

Il faut déjà comprendre les types d’hymen qui sont:

L’hymen annulaire : avec un orifice circulaire et de diamètre variable.

L’hymen microperforé : obsturant presqu’entièrement le vagin.

L’hymen labié : avec une gente mince

L’Hymen cribiforme : percé de plusieurs petits orifices

L’hymen complaisant : quant à lui est très élastique et peut ne pas se déchirer sans saigner.

Dans certains documents, il est noté qu’il existe des hymens qui ne se déchirent qu’à l’accouchement.

Peut-on conclure que les femmes se trouvant dans cette catégorie sont amorales ?

Non, celles dont l’hymen est rompu ne peuvent pas être considérées comme souillées à moins que l’organe soit affecté par un sexe masculin. D’ailleurs, il existe des femmes qui naissent sans hymen, même si le rituel de drap blanc pour qu’il se tache de sang aux noces reste une pratique courante. La jeune mariée a son honneur et celui de sa famille en jeu.  Si elle ne fait aucune hémorragie, le mythe considère qu’elle n’est pas immaculée.

Mais, les mentalités évoluent. Notre société connaît des mutations profondes qui font qu’au sein des plus jeunes, l’idée qu’il n’existe pratiquement plus de filles chastes est assez présente.

Il faut retenir que cette membrane ne se déchire pas uniquement lors du premier rapport sexuel, ce n’est pas le coït seulement qui peut le rompre d’où la nuance à faire entre hymen et virginité. Généralement, il se rompt à la première relation sexuelle, mais l’hémorragie varie selon les personnes. La plus part des filles ne saignent pas lors du premier rapport. Il existe d’autres activités extra-coïtales qui peuvent être à la base de la rupture de l’hymen comme le Sport, l’Equitation, la Danse classique ou le Vélo. Et cette rupture peut ne pas être douloureuse, ça dépend de la manière dont elle se fait. L’hymen peut également s’user de lui-même avec le temps. Au moment où une fille atteint ou depasse l’âge légal du consentement (18, 20, 24ans) par exemple, la majeure partie de son hymen est susceptible de s’être évanouie ce qui signifie qu’il est peu probable qu’elle saigne voire pas du tout.

 Actujeune

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s