Le pamplemousse protège les artères

IMG_20190728_020414_732

Des chercheurs français ont montré que deux verres de jus de pamplemousse par jour permettent de lutter contre la rigidité artérielle chez des femmes de plus de 50 ans.

Boire environ 2 verres par jour de jus de pamplemousse améliore la santé des artères. Telle est la conclusion d’une  étude française  , publiée dans la revue American Journal of Clinical Nutrition , qui confirme l’effet protecteur des flavonoïdes (des molécules de la famille des polyphénols) contre les maladies cardiovasculaires.

Pour mener leurs travaux, les chercheurs ont sélectionné 48 femmes ménopausées en bonne santé de 50 à 65 ans qu’ils ont ensuite divisées aléatoirement en deux groupes. Ils ont demandé au premier de boire 340 millilitres de jus de pamplemousse et au second de boire une boisson privée de flavonoïdes durant 6 mois. Ni les médecins ni les participantes ne savaient quelle boisson était bue.

Par ailleurs, les chercheurs ont mesuré, avant et après l’expérience, la pression artérielle et la rigidité de l’aorte des volontaires. Ils leur ont également prélevé des échantillons de sang pour analyser la glycémie, le taux de cholestérol et de marqueurs inflammatoires ou d’oxydation.

Attention aux interactions médicamenteuses

Les résultats mettent en avant l’effet protecteur des flavonoïdes sur la rigidité des artères. En effet, celle-ci était plus faible après l’expérience. En revanche, ils n’ont eu aucun impact sur la pression artérielle, la cholestérolémie, la glycémie et autres marqueurs sanguins. Les auteurs concluent donc que le jus de pamplemousse est bénéfique pour garder des artères souples avec une épaisseur normale. Un facteur à surveiller pour prévenir les maladies cardiovasculaires.

Malgré ces bienfaits, ils alertent sur les interactions entre jus de pamplemousse et la prise de quelques médicaments comme certains antihypertenseurs et immunosuppresseurs préconisés contre les rejets de greffes. De nombreux travaux ont montré que le jus de cet agrume accroît fortement l’absorption du médicament, ce qui augmente la fréquence et la gravité des effets indésirables.

Source : pourquoidocteur.fr

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s