Nutrition

Le danger de l’exposition des aliments à la lumière

IMG_20190602_181441_160

Listeria monocytogenes, une espèce appartenant au genre Listéria, est une bactérie qui, lorsqu’elle est présente dans certains aliments, peut causer une infection et entraîner une détresse gastro-intestinale temporaire ; elle représente un risque important pour la santé des femmes enceintes et pour les personnes dont le système immunitaire est affaibli.

Nommée ainsi par le chirurgien britannique Joseph Lister, Listeria monocytogenes, est omniprésente dans la nature, mais peut parfois se propager à l’alimentation, en particulier dans les produits laitiers non pasteurisés et dans la charcuterie. Elle peut aussi se développer dans les aliments stockés dans le réfrigérateur, et si la nourriture contaminée est consommée sans être correctement chauffée, la bactérie pourra causer une infection.

Pour les personnes en bonne santé, la bactérie Listeria ne provoque généralement aucun mal extrême, à part des problèmes au niveau de l’estomac qui ne durent que quelques jours. Cependant, elle peut être très dangereuse pour les personnes ayant un système immunitaire affaibli ou pour les femmes enceintes.

Si une infection bactérienne se propage au cerveau, elle pourra évoluer vers la listériose, laquelle serait liée à un taux de 20 à 30 pour cent de mortalité. Si une femme enceinte est infectée, les bactéries pourront se transmettre au fœtus et provoquer une fausse couche.

Selon les résultats des travaux de Christoph Andersson, doctorant au département de biologie moléculaire à l’Université d’Umeå en Suède, et auteur de la thèse, cette bactérie, qui provoque parfois la maladie létale, la listériose, réagit à la lumière en activant des mécanismes de défense.

En effet, les chercheurs ont maintenant découvert une nouvelle propriété chez cette bactérie, à savoir qu’elle active ses propres mécanismes de protection lorsqu’elle est exposée à la lumière. Cette découverte peut, à l’avenir, être utilisée par l’industrie alimentaire pour prévenir la propagation de cette bactérie.

Dans son étude, le doctorant Christopher Andersson, décrit également la découverte de deux nouvelles molécules qui combattent le pouvoir pathogène de la bactérie Listeria. Les chercheurs ont également étudié la façon dont les molécules peuvent être utilisées pour empêcher la bactérie de causer la maladie…

Pour plus de détails aller sur : sante-tn

Catégories :Nutrition

2 réponses »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s