Nutrition

Tabac, gras, sucre: les ennemis de l’érection

IMG_20190422_225640_035

La graisse s’infiltre partout dans l’organisme, y compris dans le pénis. Malheureusement pour ceux qui rêvent d’un agrandissement spectaculaire, cette infiltration est invisible et surtout, nocive pour la santé.

Le pénis est peut-être le thermomètre de la santé cardiovasculaire. Car ce qui est mauvais pour le système cardiovasculaire, et en particulier le c½ur et le cerveau, est aussi mauvais pour l’érection. Logique puisque le mécanisme complexe de l’érection repose sur un système de remplissage-vidage sanguin de haute précision (sous régulation nerveuse et hormonale) qui nécessite une «tuyauterie» la plus saine possible.

Le tabac, outre le risque de cancer du poumon, accroît également le risque de trouble de l’érection. Même chose avec le diabète puisque l’excès de sucre dans le sang est à la fois néfaste à la paroi artérielle et toxique pour les nerfs. On considère même que l’érection commence à défaillir sérieusement pour des raisons physiopathologiques (donc en dehors des problématiques psychologiques et relationnelles éventuelles) trois à cinq ans avant que ne survienne un accident cardiovasculaire (infarctus du myocarde, accident vasculaire cérébral). Raison pour laquelle l’installation d’un trouble érectile persistant doit conduire à consulter un cardiologue pour un bilan.

Surveiller son alimentation

L’excès de cholestérol est aussi un facteur de risque de trouble de l’érection, par l’infiltration des parois artérielles, mais la nouvelle étude publiée par une équipe de l’université Marmara en Turquie dans le Journal of Sexual Medicine, ce mois-ci, montre cette fois-ci une corrélation entre le risque de dysfonction érectile et une maladie du foie: la stéatose hépatique non alcoolique. Autrement dit, l’infiltration graisseuse du foie. En effectuant des biopsies de foie pour mesurer la gravité de la maladie et en faisant remplir un questionnaire d’évaluation de l’érection (le IIEF, dont la version simplifiée est disponible ici), le Pr Deniz Güney Duman et ses collègues se sont aperçus que les difficultés d’érection étaient d’autant plus fréquentes que la maladie progressait.

Une activité physique régulière peut réduire, et parfois faire disparaître, la stéatose hépatique. Mais c’est surtout «notre alimentation trop riche en graisses et en fructose qui est très toxique pour…

Pour plus de détails aller sur cet lien

http://sante.lefigaro.fr/actualite/2016/02/26/24676-tabac-gras-sucre-ennemis-lerection

 

Catégories :Nutrition

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s