Médécine

Sommeil de bébé : l’importance des bonnes habitudes

IMG_20181129_192223_677

Sommeil de bébé : l’importance des bonnes habitudes
   
Les troubles du sommeil ne sont pas réservés qu’aux adultes, les tout-petits peuvent également souffrir de difficultés d’endormissement et de réveils nocturnes. Le docteur Pascale Ogrizek, médecin du sommeil de l’enfant, apporte des solutions concrètes pour résoudre ces problèmes.

Quels sont les troubles du sommeil les plus fréquents chez l’enfant de la naissance à trois ans ?

Le plus souvent, les parents me consultent pour des problèmes de difficultés d’endormissement et pour des réveils nocturnes. L’enfant s’oppose au moment du coucher, ce qui comporte des conséquences terribles pour la famille. Les parents sont épuisés et cet état de fatigue peut entrainer des problèmes de couple, des dépressions et une perturbation générale de l’équilibre familial.

Le moment le plus critique se situe vers l’âge de deux ans, quand l’enfant apprend l’autonomie et teste les limites de ses parents. Le moment du coucher devient conflictuel et il est essentiel de poser des limites.

Quelles sont les principales causes de ces troubles ?

Pour les difficultés d’endormissement, souvent liées aux réveils nocturnes d’ailleurs, la cause se trouve la plupart du temps dans un mauvais comportement au moment du coucher. Certains parents prennent l’habitude d’endormir l’enfant dans leurs bras ou dans leur lit, d’autres passent trop de temps avec lui avant de le coucher, l’endorment avec un biberon ou allument la télé. Dans d’autres cas, la cause réside dans une recherche d’intimité avec les parents, lorsque les journées sont chargées et que l’enfant se sent comme « un paquet » transporté de la nounou à la maison et puis au lit, sans avoir passé un moment au calme avec ses parents.

Des traumatismes familiaux, des siestes trop longues ou encore, une absence d’autorité de la part des parents, peuvent aussi perturber le sommeil de l’enfant. Mais parfois, des troubles comme les cauchemars, des terreurs nocturnes, un sommeil agité, des ronflements et un endormissement dans une position anormale peuvent cacher des problèmes d’apnées du sommeil.

Entre autres, dans certaines situations, c’est normal que l’enfant dorme mal : la structure de son sommeil évolue beaucoup pendant sa première année de vie, les réveils pour causes physiologiques sont fréquents. S’il est malade, si la température de la pièce n’est pas adaptée et s’il traverse une période de changements qui le perturbe, son sommeil sera mauvais.

Que peuvent faire les parents pour prévenir ou soigner un mauvais sommeil ?

Avant tout, ils ne doivent pas s’inquiéter : chez un enfant en bonne santé, les troubles du sommeil ont rarement des conséquences sur…

Pour plus de détails aller sur cet lien

https://www.topsante.com/maman-et-enfant/bebe/sante-de-bebe/sommeil-de-lenfant-limportance-des-bonnes-habitudes-52769

 

Catégories :Médécine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s