Médécine

Les Accidents Vasculaires Cérébraux : alimentation saine et exercices physiques pour les éviter

IMG_20181107_223602_169

Les Accidents Vasculaires Cérébraux : alimentation saine et exercices physiques pour les éviter

le 29 octobre de chaque année est la journée consacrée aux Accidents Vasculaires Cérébraux (AVC) dans le monde entier. Au Togo, la célébration de cette journée n’est pas encore rentrée dans nos habitudes et beaucoup de gens ignorent que cette maladie surprend une personne toutes les 5 secondes dans le monde. L’OMS prévient que si rien n’est fait d’ici 2020, les Maladies Non Transmissibles avec en tête les AVC feront plus de décès que les maladies transmissibles.
L’accident vasculaire correspond à un arrêt brutal de la circulation sanguine au niveau du cerveau. Selon le Pr Mofou Bélo, neurologue au CHU-Sylvanus Olympio et Secrétaire Général de la ligue franco-africaine de lutte contre les AVC, cet accident survient lorsqu’un caillot de sang se forme et bouche l’artère ou encore lorsque l’artère s’éclate sous l’effet d’une forte pression sanguine. Ainsi, une partie des cellules du cerveau meurent et certaines des fonctions de l’organisme peuvent commencer à se détériorer.

Les facteurs de risque d’un AVC

Deux grands types de facteurs sont généralement à l’origine des AVC : ce sont les facteurs modifiables et non modifiables.

Les facteurs modifiables : ce sont des facteurs sur lesquels on peut agir pour éviter les AVC. Parmi ceux-ci, on classe en tête, l’hypertension artérielle. Au Togo, selon les statistiques du service de neurologie du CHU-Sylvanus Olympio, 80% des cas d’AVC sont dus à une hypertension. Le diabète, l’hyper-cholestérolémie ou l’excès de graisse, l’obésité, la sédentarité ou le manque d’activité physique, le tabagisme et l’alcoolisme constituent d’autres facteurs responsables de la survenue des AVC. Au-delà de tous ces facteurs, le Professeur Bélo insiste beaucoup plus sur l’ignorance, qu’il accuse d’être à la base de tous ces facteurs: « si tout le monde faisait l’effort de se faire prendre la tension artérielle régulièrement et la glycémie, je pense que nous éviterions la majorité des cas d’AVC », déclare-t-il.
La race, le sexe et l’âge font partie des facteurs non-modifiables. Selon certaines études, les populations noires d’Amérique et d’Afrique sont plus à risque de faire une hypertension artérielle et donc plus susceptibles de faire un AVC que les autres races. D’autres études sont allées plus loin et ont montré que le sexe masculin est plus à risque aux AVC que le sexe féminin.
Si l’on peut faire un AVC à tout moment de la vie, il faut retenir que l’âge moyen de survenue de cette maladie se situerait au Togo entre 55 à 60 ans, âge de la pré-retraite.
Le fait d’avoir un parent victime d’un AVC, ou le fait de faire soi-même un infarctus du myocarde ou les troubles du rythme cardiaque constituent d’autres facteurs de risque favorables aux AVC. On cite également la drépanocytose comme autre facteur de risque des AVC.

Quels sont les signes cliniques d’un AVC ?

D’après le Pr. Bélo, il existe des signes qui ne trompent pas sur la survenue des AVC. Généralement, ce sont des symptômes qui apparaissent brutalement. Ils sont entre autres : la paralysie d’une partie du corps, la lourdeur de la moitié du corps, les troubles du langage, les troubles de la vue, les maux de tête violents et inhabituels.

Que faire à l’apparition de ces signes ?

« Il ne faut pas perdre une seule minute. Il faut immédiatement se rendre dans un centre de santé où on peut trouver un médecin neurologue pour la prise en charge. Eviter aussi de prendre l’avis d’un voisin qui a fait la maladie et qui vous propose une automédication », explique le Pr. Bélo. En effet, si le patient se rend dans un centre de santé dans un délai de moins de 3 heures après la survenue des symptômes, il peut récupérer et retrouver sa santé.

Peut-on guérir d’un AVC ?

Certains types d’AVC bénéficient d’une prise en charge bien spécialisée et le patient est guéri totalement. Grâce à une technique d’imagerie, l’on arrive à localiser le caillot qui bouche l’artère et à l’aide d’une sonde, on y injecte des produits pour le faire dissoudre dans un délai de 3 à 6 heures. « Cette technique, nous la maîtrisons au Togo et nos hôpitaux disposent aussi du matériel d’imagerie pour la localisation des caillots. Seulement, ce sont les produits pour la dissolution des caillots qui nous font défaut à cause de leur coût élevé. Voilà pourquoi la prévention reste l’arme efficace contre l’AVC », révèle le Pr Bélo.

Comment prévenir les AVC ?

La prévention des AVC passe par le respect de certaines règles. Pour les hypertendus, il s’agira de se faire suivre régulièrement par un médecin et aussi de prendre régulièrement les produits prescrits. Il en est de même pour les diabétiques. Aussi, comme le recommande l’organisation mondiale de la santé, la pratique quotidienne pendant au moins 30 minutes d’une activité physique est nécessaire pour prévenir la survenue des AVC. « Il faut par ailleurs consommer au moins 5 fruits et légumes par jour et éviter de fumer, de boire de l’alcool, de manger beaucoup de graisses surtout les graisses animales », ajoute le Professeur Bélo avant d’inviter chaque individu à faire au moins une fois par an son bilan de santé.

Source : medic-sante-guinee.com

Catégories :Médécine

1 réponse »

  1. Bonjour ! Merci de votre éclaircissement sur la maladie d AVC vue cela causse beaucoup du tord actuellement à la population. Quel type de sport faudrait il faire ? Quel type d aliment devrons nous consommer ? Quel type de fruits devrons nous manger très souvent ? Je pratique le sport de salle je suis ni hyper ni hypot c’est à titre préventif.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s