Nutrition

L’alimentation saine des patients drépanocytaires

IMG_20181021_125458_987

L’alimentation saine des patients drépanocytaires

C’est quoi la drépanocytose ?

La drépanocytose ou l’anémie falciforme c’est une maladie  sanguine héréditaire (de transmission autosomique), elle touche essentiellement l’hémoglobine (Une protéine dans le globule rouge)

Cette maladie est caractérisée par une  déformation des globules rouges qui peuvent se bloquer dans les vaisseaux sanguins.

Elle est caractérisée par : un ictère, teint pâle, douleurs abdominales, anémie, sensibilité aux infections, douleurs des membres

Parmi les règles importantes que le drépanocytaire doit respecter ; C’est avoir une alimentation riche et variée pour assurer le bon fonctionnement de l’organisme, pour éviter la perte du poids , les carences qui sont dues à l’hémolyse et la crise vaso-occlusive et pour combattre les infections  et les douleurs ( douleurs osseuses, abdominales, arthrite, ostéonécrose, infarctus pulmonaire…) qui sont très répondues dans cette maladie .

Les Oligoéléments :

 

  • Le sélénium :

 

Permet le bon fonctionnement des globules rouges

Vous le trouvez dans :

Les noix de cajou , noix de brésil et les lentilles ( Brunes et vertes)

 

  • Le fer :

 

Il est essentiel pour le transport de l’oxygéne du poumon vers le reste de l’organisme.

Vous le trouvez dans :

les  légumineuses essentiellement (les lentilles), les fruits secs ,les céréales , le jaune d’œuf ,

les dattes, les volailles, les viandes, les poissons, les crustacés…

Le problème de certains drépanocytaires est le plus souvent celui d’une surcharge martiale (taux de fer présent dans l’organisme trop important) liée aux transfusions itératives et à l’hémolyse chronique donc  il ne faut pas apporter de supplément martial chez les drépanocytaires qui bénéficient d’un programme de saignées dont le but est de provoquer une carence en fer pour diminuer le taux d’hémoglobine et la viscosité sanguine.

  • Le zinc :

Le zinc est essentiel pour le  bon fonctionnement de nos cellules mais en toutes petites quantités.

Vous le trouvez dans:

Les huîtres, le cacao en poudre, les germes de blé, le veau, les œufs, les noix de cajou, les lentilles …

  • Le  calcium et phosphore.

Le drépanocytaire doit  consommer davantage de laitages (lait, yaourt), de fruit secs et des eaux riches en calcium .

En cas d’impossibilité d’augmenter ces apports, il est souhaitable d’instaurer des cures de quelques mois de supplémentation  calcique .

Les Vitamines :

 

  • Vitamine B 12 :

 

Les drépanocytaires souffrent d’une forte carence en vitamine B12  

Vous la trouvez dans :

le foie de bœuf, de veau et d’agneau, les huitres , le caviar ,le lapin , le lait et ses dérivé et les œufs

 

  • Vitamines B9 :

 

A cause de l’hémolyse chronique et le déficit alimentaire ,la carence en  folate (vitamine B9) est très fréquente chez le drépanocytaire donc il devra en avoir un supplément

Vous trouverez la vitamine B9 dans : 

Le foie de bœuf et du  poulet et la viande de bœuf et de veau

Les légumes verts foncés (épinard, choux de Bruxelles, chou vert, haricots verts, avocat, laitue, mâche, fenouil, concombre,…) , les légumineuses (lentilles, pois chiches, soja, haricots en grain,petits pois…)

Autres légumes (asperges, champignons, betteraves, carottes, pommes de terre, brocoli…) ,les fruits  surtout les bananes, oranges, framboises , melon et les poires)

Les fruits secs (noix) , le lait et le fromage, les levures (levure de bière),le jaune d’œuf, les céréales complètes, les herbes aromatiques ( Menthe et romarin)

  • Vitamine A :

Elle est essentielle à la différenciation et la croissance cellulaire, car elle participe à la transcription de certains gènes et à la synthèse de certaines protéines.

Elle favorise également l’absorption du fer et semble jouer un rôle dans la régulation des réponses inflammatoires.

Vous trouverez la vitamine A dans :

Les abats de dinde et de poulet  braisés ou mijotés ,le foie de bœuf sauté ou braisé,  le jus de carotte ,patate douce (avec la pelure) cuite au four, Épinards bouillis

  • Vitamine C :

Elle aider le corps à fabriquer le collagène, une protéine essentielle à la formation du tissu conjonctif de la peau, des ligaments et des os.

Elle contribue aussi au maintien de la fonction immunitaire, participe à la formation des globules rouges et augmente l’absorption du fer contenu dans les végétaux.

Vous la trouvez dans :

Le poivron rouge cru et cuit ,poivron vert ,Papaye ,kiwi , orange ,mangue ,Brocoli, choux de bruxelles cuit

  • Vitamine E :

Elle joue un rôle essentiel dans la protection de la membrane de toutes les cellules de l’organisme

Vous  la trouvez principalement dans :

Les huiles végétales (germe de blé, tournesol, olive, arachide, colza, soja…), le germe de blé, les fruits oléagineux (noix, noisettes, amandes,…), les céréales complètes.
Et elle est également présente, dans une moindre mesure, dans le foie, les œufs, le lait et le beurre, les poissons gras, l’avocat, dans certains légumes verts (épinards, cresson, brocoli, choux de bruxelles,…).

  • Vitamine D :

L’existence d’une carence en vitamine D3 a été rapportée chez plus des deux tiers des adultes drépanocytaires. Elle peut rendre compte ou aggraver une ostéopénie voire une ostéoporose chez l’adulte jeune.

La vitamine D est vitale pour la santé des os et des dents. En effet, elle joue un rôle essentiel dans le métabolisme du calcium dans l’organisme. Elle régularise le taux de calcium sanguin en améliorant l’absorption intestinale de ce minéral, tout en minimisant son élimination par l’urine. Elle participe aussi à la déposition et au retrait de calcium des os, selon les besoins de l’organisme.

Vous trouverez la vitamine D dans :

 Le saumon grillé ou poché, Saumon en conserve, Thon rouge grillé, Hareng de l’Atlantique mariné, Truite grillée…

La bonne hydratation :

Boire suffisamment d’eau réduit les crises vaso occlusives et diminue les risques des crises douloureuses .

Quelques règles d’hygiène pour éviter les infections :

Il existe des aliments qui contiennent une bactérie appelée la salmonelle qui peut s’avérer particulièrement dangereuse chez les enfants atteints de drépanocytose donc il faut prendre des précautions :

  • Se laver les mains, les planches à découper, les plans de travail, les couteaux et autres ustensiles qui sont entrés en contact avec des aliments crus.
  • Bien nettoyer les fruits et légumes avant de les consommer.
  • Cuire la viande bien.
  • Ne pas manger d’œuf cru ou pas assez cuit.

Certaines sauces peuvent contenir des œufs crus, notamment la sauce hollandaise faite maison, la vinaigrette César et d’autres vinaigrettes faites maison, le tiramisu, les crèmes glacées faites maison, les mayonnaises faites maison, les pâtes à biscuits et les glaçages.

  • Ne pas consommer du lait cru ou non pasteurisé, ni d’autres produits laitiers (fromages). Assurez-vous que ces aliments portent l’étiquette  « pasteurisé ».

Je finis cet article en disant qu’il faut mangez équilibré et varié pour vaincre cette maladie et mieux vivre avec , j’ai cité les aliments qu’on peut les trouver facilement et partout , il existe d’autres aliments mais avec cette liste un drépanocytaire peut facilement créer son menu et ses recettes et concernant les besoins et l’apport journalier  il faut consulter un diététicien/ne pour un programme nutritionnel détaillé car chaque individu a ses besoins, ses habitudes , son âge et son état .

 

Par : Molka Ben Fredj diététicienne nutritionniste

E-mail : molkabf@gmail.com
Source bibliographique : drepaconseils.org (par Donald ABAKA)

Catégories :Nutrition

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s