Actualités

Gestion et dangers des déchets biomédicaux : Dr Sory Traoré à Guineematin

 

IMG_20180907_125127_077

Gestion et dangers des déchets biomédicaux : Dr Sory Traoré à Guineematin

Chaque jour, les hôpitaux et autres structures sanitaires produisent une importante quantité de déchets appelés déchets médicaux et biomédicaux. Ceux-ci sont différents des ordures ménagères. Et c’est pourquoi ils sont gérés différemment.

Quels sont les différents types de déchets biomédicaux ? Quels sont les risques qu’ils représentent et comment sont-ils gérés ? Pour en parler, un reporter de Guineematin.com s’est entretenu avec Dr Ibrahima Sory Traoré, ingénieur biomédical en service à l’hôpital national Donka, à Conakry.

Décryptage !

Guineematin.com : tous les jours, les hôpitaux et les autres structures de santé produisent des déchets auxquels est réservée une gestion toute particulière. Pour commencer parlez-nous des catégories de ces déchets ?

Docteur Ibrahima Sory Traoré : les déchets médicaux et biomédicaux sont des déchets issus d’une activité médicale dans les structures médicalisées et des recherches, ou encore qui sont produits lors de la réalisation des campagnes de santé publique telles que les campagnes de vaccination au niveau des services techniques et de soins. Que ça soit dans les hôpitaux nationaux, les hôpitaux préfectoraux ou dans les centres de santé.
Ils sont souvent classés en deux catégories principales. D’abord les déchets médicaux assimilables aux déchets ménagers comme les emballages, les gants que les médecins portent pour des simples consultations. Ils représentent 80% de la production totale des déchets. Les autres 20% sont les déchets dangereux qui sont repartis aussi en deux groupes, en fonction de leurs provenances.
Il y a les déchets liés aux actes de soins représentant des dispositifs médicaux usagers comme les compresses, les seringues, et ceux comprenant des objets tranchants ou piquants comme les aiguilles. Il y a ensuite les déchets d’origine humaine comme les liquides et les matières biologiques telles que les urines, le sang, le reste des poches de sang qu’on utilise pour les malades et certains organes qui sont amputées dans les blocs opératoires ou dans les interventions chirurgicales. Ceux-ci sont des déchets à risque élevé qui doivent être détruits d’urgence dont le traitement nécessite beaucoup de compétences.

Guineematin.com : vous avez dit que certains de ces déchets sont très dangereux, d’où la nécessité de leur réserver un traitement particulier.

Comment vous procédez concrètement pour vous débarrasser de ces déchets ?

Docteur Ibrahima Sory Traoré : en Guinée, les déchets biomédicaux sont risques s’adressent aux…

Pour plus de détails aller sur cet lien …

http://guineematin.com/a-la-une/gestion-et-dangers-des-dechets-biomedicaux-dr-sory-traore-a-guineematin/

 

Catégories :Actualités

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s