Nutrition

ACCRO AU SUCRE : POURQUOI ET COMMENT LE REMPLACER

IMG_20180726_131202_189

ACCRO AU SUCRE : POURQUOI ET COMMENT LE REMPLACER


L’addiction au sucre est un véritable problème dans notre société, et pour cause, il se trouve absolument partout ! Si bien qu’on considère aujourd’hui qu’un enfant de 12 ans a consommé autant de sucre que son arrière grand père durant toute sa vie. Et le sucre est plutôt meurtrier puisqu’il est à l’origine des mécanismes de toutes les maladies de civilisations (diabète, obésité, maladies cardio vasculaires, etc.). Accro au sucre, nous le sommes tous devenus à des degrés différents, sans vraiment en prendre conscience. Dans cet article, vous découvrirez quelles en sont les conséquences, par quoi remplacer le sucre blanc dans votre alimentation quotidienne et de quels substituts se méfier.


Accro au sucre : des conséquences dévastatrices


Tout d’abord je tiens à rappeler que le sucre blanc est une calorie vide, c’est à dire dont l’organisme n’a pas besoin. Dépourvu de vitamines, de fibres, de minéraux et d’oligo-éléments, le sucre ne sert qu’à notre plaisir. Mais à quel prix ?

Sucre et santé

Le sucre appelle le sucre, qui n’a jamais entendu cette phrase ? Selon plusieurs études américaines le sucre a un pouvoir addictif comparable voire supérieur à celui de la cocaïne. La stimulation sur le cerveau et le comportement des neurotransmetteurs lors d’une consommation de sucre et lors d’une prise de cocaïne sont en tout cas similaires.
Longtemps niées par l’industrie sucrière (la 1ere au monde), ces affirmations sont malheureusement vraies. Et c’est comme cela qu’aujourd’hui nous consommons toujours plus de sucre directement et indirectement (dans les plats industriels). Parce que les fast-food et les géants de l’agro-alimentaires eux i ont bien compris comment nous rendre accro.
Seulement, aujourd’hui nous avons un problème qui deviendra encore plus important pour nos enfants. Car tout ce sucre consommé l’air de rien est le 1 er responsable des maux dont nous souffrons de plus en plus. Il n’y a qu’à regarder les chiffres concernant l’obésité, le cancer et le diabète au Japon. Alors que ce pays allait en pleine santé, il a suffi que la mondialisation passe par là pour qu’en mois de 20 ans la situation tourne au drame.
La responsabilité de la consommation de sucre est avérée dans le mécanisme conduisant à la prise de poids et donc à l’obésité et donc au diabète et donc aux maladies cardio vasculaires. Mais cela ne s’arrête pas là. Une consommation trop élevée de sucre est aussi responsable de l’inflammation chronique, de nombreux terrains conduisant aux maladies auto immunes. Et du cancer. De plus de cancer qu’on ne le pense à l’heure actuelle. Aujourd’hui en effet, le rôle du sucre est reconnu dans la survenue des cancers digestifs et du sein seulement. Mais à trop nourrir nos cellules en sucre, peut être sommes nous plus impliqués qu’on ne le croit dans leurs mutations.
Le pire dans tout ça ? L’épidémie gagne les enfants. C’est la première fois dans l’histoire que l’on commence à utiliser le terme d’épidémie de diabète chez les moins de 12 ans.

Où se cache le sucre ? Et pourquoi est on accro au sucre ?

Que ce soit dans votre cuisine ou dans celle des usines agro-alimentaires le sucre s’est imposé comme aliment de BASE. Il rehausse le goût, il rectifie l’acidité, il sert de conservateur. Bref, il est là partout et tout le temps. Et quand on parle de sucre cela ne se limite pas qu’au sucre en morceau que l’on prend au moment du café. Si vous cherchez du sucre, voici où le trouver :
Bonbons et confiseries
Viennoiseries
Tous les gâteaux et biscuits
Plats préparés salés (il paraît que ça donne du goût)
Plats et légumes surgelés préparés
Tous les dérivés du pain (biscottes, pain de mie, etc.)
Laitages sucrés et compotes qui ne portent pas la mention sans sucres ajoutés
La plupart des jus de fruits et des boissons y compris les eaux aromatisées
Les chips, la pizza
Les sauces salées (ketchup, mayonnaise)
Certains fromages fondus
Les conserves
Etc,etc,etc.
La liste serait trop longue. Peut être prenez vous néanmoins conscience de l’intoxication dont nous sommes victimes. Parce qu’en réalité le sucre n’a plus grand chose à voir avec le plaisir du goût sucré. De quoi devenir vraiment accro au sucre! C’est d’ailleurs pour cette raison que je recommande vivement de cuisiner un maximum soi même. Sans quoi, vous n’avez quasiment aucun contrôle sur la quantité de sucre que vous ingérez. Dans la partie suivante, découvrez mes conseils pour substituer le sucre dans vos recettes !


Accro au sucre : les meilleures alternatives


Le miel
Le miel est utilisé depuis l’antiquité comme sucrant naturel. Composé de glucose et de fructose il a un pouvoir sucrant largement supérieur à celui du sucre. Il contient en plus des vitamines, des minéraux, des antioxydants des enzymes et potentiellement des bactéries prébiotiques. Le miel a un index glycémique inférieur à celui du sucre et qui varie en fonction du type de miel, résultat il ne stimule pas autant la production d’insuline responsable d’effets indésirables à long terme.
Le miel peut être utilisé pour remplacer le sucre dans la majorité des préparations culinaires. Dans ce cas, on divise la quantité par deux. Par exemple pour 100g de sucre, comptez 50g de miel.

Accro au sucre : La stévia pourrait être une solution

La stévia, issue d’un arbuste originaire d’Amérique du sud est une alternative intéressante au sucre blanc. Des études menées récemment, indiquent que la stévia contribuerait à réguler l’hypertension et le taux de glucose sanguin. Le pouvoir sucrant de la stévia est 200 fois supérieur à celui du sucre, mais elle ne contient pas de calories. Elle peut remplacer le sucre dans des préparation froides ou tièdes, mais son goût sucré disparaît malheureusement à une température supérieure à 120°.
Il faut aussi veiller à la choisir naturelle, car la stévia industrielle est bien souvent blanchie et mélangée avec d’autres édulcorants peu recommandables.

Le sucre de coco

Le sucre de coco est obtenu à partir de la sève de fleur de coco. Il est intéressant pour remplacer le sucre blanc car contrairement à celui ci il n’est pas raffiné. Il préserve donc ses vitamines, minéraux et antioxydants. Son index glycémique est également très bas (inférieur à 30), ce qui en fait un substitut de choix au sucre classique. Comme tous les sucres, il reste à consommer avec modération mais peut facilement s’intégrer à toutes vos préparations culinaires.

Accro au sucre : Le sirop d’érable encore trop oublié

Le sirop d’érable est extrait des racines de l’érable. Il nous intéresse lorsqu’il s’agit de remplacer le sucre en raison de ses nombreux atouts. Il est riche en antioxydants, il contient de l’eau et donc moins de glucose que le sucre classique. Son goût est unique et sa récolte respectueuse de l’environnement. Encore une fois son fort pouvoir sucrant permet de l’utiliser à la place du sucre dans vos préparations. Il a en plus un index glycémique plus bas (environ 50).
Il existe de nombreux substituts au sucre et la liste n’est pas exhaustive puisque d’autres ingrédients comme le sucre des fruits peuvent facilement remplacer ce dernier au quotidien. En revanche, d’autres substituts au sucre sont à éviter car en plus de nous rendre encore plus accro, leur effet sur la santé n’est pas glorieux.


Accro au sucre : attention aux faux amis !

L’aspartame
L’aspartame ne permet pas au cerveau de se défaire de son addiction au sucre, il a même été démontré qu’il participe à l’alimenter. De plus, ses effets sur la santé et son rôle dans l’apparition de certains cancers restent à démontrer. L’aspartame n’est pas un bon substitut pour quiconque souhaite soigner son hygiène de vie. Et il en est de même pour tous les produits lights qui en contiennent.


Le sirop d’agave

Le sirop d’agave est considéré comme le plus sain des substituts au sucre. Pourtant, en plus de procédés de récoltes plus que douteux, le sirop d’agave contient 90% de fructose. Et ce concentré de fructose a des effets négatifs sur l’organisme. Il aurait un rôle dans l’apparition de pathologies du foie, du diabète de type deux, du surpoids et d’une hausse du choléstérol sanguin…


Accro au sucre : dites stop au sucre complet/ sucre roux

Sucre blanc, sucre roux, sucre brun… C’est en fait le même combat. Ces deux sucres sont ni plus ni moins que du sucre blanc classique roulé dans de la mélasse. Certes la mélasse contient quelques vitamines mais il faudrait consommer plus d’1 kilo de sucre pour en profiter. Ce que je déconseille.

Le fructose

Pour les mêmes raisons que le sirop d’agave, le fructose est à éviter. Lorsque je parle de fructose, je pense ici notamment aux sirops concentrés en fructose. Pour ce qui est du fructose contenu dans les fruits c’est un peu différent. Les fruits contiennent surtout de l’eau, des micronutriments et des fibres qui compensent largement la présence de fructose et sa dangerosité potentielle.

En conclusion, le sucre blanc n’est pas seulement inutile pour l’homme. C’est aussi un véritable poison dont nous sommes tous plus ou moins accro, et pour cause, il se trouve quasiment partout dans notre alimentation. Pour notre santé, réduire cette consommation de sucre est une nécessité. Pour cela, il existe des substituts naturels et intéressants comme le miel ou le sirop d’érable. En revanche, attention aux faux amis tels que l’aspartame ou le fructose qui pourrait compromettrent un peu plus votre santé !

 

Source :

https://nutritionimpact.fr/accro-au-sucre/

Catégories :Nutrition

2 réponses »

  1. Bonjour,

    Je me permets de vous contacter car j’ai pris connaissance d’un article récemment publié sur votre site internet et qui est un copier coller de mon article « accro au sucre: comment le remplacer ? « . J’ai vu aussi que vous aviez cité la source, qui est mon site internet nutritionimpact.fr.

    Sur le principe, cela ne me gêne pas que vous appréciez et partagiez mon article auprès de votre cible. Cependant, il me semble que Google n’aime pas tellement le double contenu et que cela vous porte préjudice à vous autant qu’à moi pour le référencement naturel. De plus, mon contenu est protégé par des droits d’auteur. Aussi, je vous demande de bien vouloir faire en sorte d’éviter les copier coller de l’intégralité de mes contenus à l’avenir, et de respecter ce droit d’auteur qui est le mien.

    Bien à vous,

    Léa.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s