voici 5 conseils pour éviter le surmenage digestif

 

IMG_20180509_133031_003

 
Voici 5 conseils pour éviter le surmenage digestif :

Le surmenage digestif est une fatigue caractériser par un travail trop intense du système digestif. Il est du à des mauvaises habitudes alimentaires.

1- Il ne suffit pas de posséder une denture saine : il faut encore en faire bon usage en mastiquant convenablement les aliments. Le travail mécanique de l’estomac s’en trouve allégé,  et l’action chimique du suc gastrique y gagne en efficacité.

2-Le travail digestif peut être encore allégé par le choix judicieux des aliments.

Il est recommandé de boire modérément, de ne pas abuser des aliments indigestes au repas du soir surtout, d’éviter les aliments dangereux.

Certains aliments — les graisses principalement —retardent l’évacuation de l’estomac .

D’autres au contraire —les féculents, par exemple —tendent à l’accélérer. Une menu bien compris devra donc renfermer, en quantités equilibrées,  ces deux catégories de substances.

Les protides fermentent dans le gros intestin en produisant des substances toxiques qui passe dans le sang et troublent l’état général. Les glucides, dans les mêmes conditions, fermentent en produisant de l’acide lactique qui qui entrave la fermentation des protides et, par suite, s’oppose à l’intoxication. Là encore un équilibre devra être recherché.

Les aliments trop riches fatiguent le tube digestif et conduisent à la constipation. Les aliments « encombrant» ( cellulose), au contraire favorisent la Mecanique intestinale : l’intérêt des légumes verts,  de valeur Nutritive faible, mais en cellulose.

3-la quantité d’aliments ingérés importe autant que leur qualité.

Un repas trop copieux entraîne un surmenage digestif qu’il est bon de compenser par une journée de diète.

Sous sa forme aiguë, le surmenage digestif se traduit par l’indigestion avec vomissements et diarrhée, généralement accompagnés de troubles généraux : maux de tête, fièvre…

Sous sa forme chronique, il entraîne des troubles persistant de l’estomac ( gastrite) et de l’intestin ( entérite).

4-il est de fixer les heures des repas de façon à ménager dans chaque intervalle un temps de repas pour les organes digestifs.

Chez l’adulte, ce résultat peut être atteint par la suppression du goûter, mais cette mesure n’est pas applicables à l’enfant pour qui les besoins alimentaires exigent quatre repas quotidiens.

5-l’évacuation de l’intestin doit être faite à heure fixe, une  fois par jour .

Tout retard peut entraîner un début d’intoxication que traduit un mauvais état général. Si le sujet est en bonne santé et si l’alimentation est rationnellement conçue, cette régularité est une simple question de volonté et de persévérance. Dans le cas contraire l’emploi d’un laxatif pour être nécessaire,mais il faut se rappeler qu’une telle pratique n’est pas toujours sans danger, et qu’il est bon à cet sujet de consulter un Médecin.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s