Comment lutter contre la fatigue grâce aux plantes ?

 

IMG_20180426_114400_283

Comment lutter contre la fatigue grâce aux plantes ?

Les plantes sont des alliées intéressantes contre la fatigue. Lesquelles choisir ? Quel mode de vie adopter ?

« Il y a trois grandes catégories de plantes contre la fatigue : les plantes adaptogènes, les plantes qui favorisent le sommeil et les plantes stimulantes », détaille le Dr Chevallier, phytothérapeute.


Les plantes adaptogènes augmentent les capacités naturelles du corps à réagir au stress. Il s’agit par exemple de l’éleuthérocoque, du reichi et du
ginseng . Pour cette dernière, l’un des principes actifs ou plusieurs peuvent être extrait, comme le panax quinquefolius dans le Qiseng®. Il a par ailleurs montré une efficacité chez les patients dans les suites d’un cancer, à la dose de 60 mg de ginsénosïdes (cette dose correspondant à 30 ml de solution Qiseng®). Ces plantes ne sont pas à prendre à la légère en cas de traitement.

Passiflore et valériane pour dormir

Parmi les plantes qui permettent la récupération en favorisant le sommeil, le phytothérapeute conseille l’aubépine, à raison de 2 à 3 gélules par jour contenant chacune 300 mg d’extrait sec. « Pour dormir, il y a la passiflore quand il y a des difficultés d’endormissement, la valériane s’il y a une humeur dépressive, ou encore le pavot de Californie quand il y a des réveils nocturnes », reprend le Dr Chevallier. La posologie de chacune de ces plantes est de 300 mg d’extrait sec, en gélule à prendre le soir. « Attention, tout le monde ne les supporte pas », avertit-il.
Le thym, qui fait partie des plantes stimulantes, est très intéressant en infusion selon le phytothérapeute. Attention à ne pas boire d’infusion le soir, qui favoriseront les réveils intempestifs pour se rendre aux toilettes !

Et pour la fatigue pathologique ?

La fatigue est un symptôme fréquent dans les maladies chroniques et les cancers. « Je suis très prudent à cause des effets sur le traitement de fond car la plante peut augmenter ou diminuer les effets du médicament et cela peut être dangereux, modère le Dr Chevallier. » Les interactions entre plantes et médicaments sont assez peu étudiées dans le cas des traitements de fond (qui diminuent l’activité de la maladie et préviennent les rechutes). Dans le doute, la prudence est donc de mise…


Alimentation et sport pour aller mieux


En parallèle, des conseils d’hygiène de vie doivent être appliqués. « Je mets en garde mes patients sur tous les extraits à base de caféine, comme le maté, le guarana, le café. Ils excitent l’organisme et finissent pas le fatiguer. Il faut aussi faire attention aux écrans qui diminuent la production de mélatonine et perturbent le sommeil. »

L’alimentation ne doit pas être négligée : équilibrée et variée, elle apportera les nutriments indispensables au bon fonctionnement du corps. Autre alliée, l’activité physique qui a des effets bénéfiques sur la fatigue chronique, qui a tendance à tort à pousser à l’inactivité.

 

Source :

https://mobile.allodocteurs.fr/se-soigner/phytotherapie/comment-lutter-contre-la-fatigue-grace-aux-plantes_24623.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s